"Faux" steaks hachés : les banques alimentaires indignées

Nouveau scandale alimentaire qui interroge sur les pratiques du marché de la viande. Une fraude au steak haché vient d'être révélée. Près de 800 tonnes ont été vendues à des associations caritatives. À la place des protéines animales, il y avait de l'amidon et du soja mélangés à du gras.

France 3

Ce sont des traits blancs sur les steaks hachés qui ont alerté les bénévoles du Secours populaire. "On a averti et on nous a dit de ne surtout pas continuer de les distribuer", explique Jean-Louis Callens, secrétaire général du Secours populaire Français. Ces steaks hachés ont en effet une couleur et une texture étrange, car il y a tromperie sur la marchandise. Pour le compte des associations, l'État achète des steaks à des entreprises françaises, mais ces derniers sont en faite fabriqué en Pologne.

800 tonnes de ces steaks hachés livrées

Pour faire des économies, l'industriel y ajoute du gras, de la peau, du soja et de l'amidon, alors que c'est interdit. Les steaks sont ensuite envoyés directement aux associations. "Il y avait évidemment de la viande dans les produits, mais pas dans la proportion prévue pour ce type de produits. Ils ne présentaient pas de risque pour l'homme, mais ils n'avaient pas le niveau de qualité attendu et il y a donc fraude", raconte Loïc Tanguy, directeur de cabinet DGCCRF. Près de 800 tonnes de ces steaks hachés ont ainsi été livrées à la Croix rouge, aux Restos du Cœur, au Secours populaire et aux banques alimentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des steaks hachés surgelés dans une cuisine de restauration collective. (Photo d\'illustration)
Des steaks hachés surgelés dans une cuisine de restauration collective. (Photo d'illustration) (PHILIPPE TURPIN / AFP)