Corps étrangers retrouvés dans des purées en Ile-de-France : le réseau de crèches Babilou écrit aux parents pour les rassurer

Dans une note d'information destinée aux familles, la direction de Babilou explique que l'affaire concerne "deux faits isolés" dans leurs crèches et insiste sur le professionnalisme du personnel qui a pu éviter tout incident.

Activité de peinture en crèche. Photo d\'illustration. 
Activité de peinture en crèche. Photo d'illustration.  (MAXPPP)

"Aucun incident lié à la présence d’un corps étranger ou à un défaut d’hygiène ne s’est produit dans nos crèches", a assuré la direction du réseau de crèches Babilou dans une note d'information destinée aux parents, consultée par franceinfo vendredi 25 octobre. Cette note a été envoyée aux familles quelques heures après la diffusion d'une enquête de la cellule investigation de Radio France. Selon cette enquête, de sérieux dysfonctionnements dans les procédures d’hygiène se sont produits dans une cuisine centrale de l’entreprise Elior, premier prestataire de restauration collective en France. 

Une vigilance permanente du personnel

Des corps étrangers, comme des os ou des vis, ont été retrouvés dans des purées destinées aux enfants fournies par la société Elior à plusieurs crèches d’Ile-de-France, dont Babilou. "Le reportage évoque deux faits isolés qui ont eu lieu chez Babilou en octobre 2018 dans une crèche de Bagnolet pour le premier et en janvier 2019 dans une crèche de Suresnes pour le second", souligne la direction du réseau de crèches dans sa note d'information destinée aux familles, avant d'insister sur le professionalisme du personnel qui a pu éviter un éventuel incident.

Ces corps étrangers ont été identifiés et retirés par les professionnels en crèche avant le repas.extrait de la note d'information du réseau de crèches Babilou

Babilou affirme que leurs employés "appliquent des procédures de contrôle rigoureuses et systématiques jusqu’à la fin du repas de chaque enfant : la réception, la remise en température des repas, la prise des repas sont sous leur vigilance permanente". Malgré la mise en place de cette procédure, l'entreprise indique rester vigilante. "Nous mobilisons Elior pour réduire la fréquence des anomalies, leur niveau de gravité et ne plus avoir aucun cas de corps étrangers", assure Babilou.