Consommation : la France importe les deux tiers de ses poissons

Publié Mis à jour
Consommation : la France importe les deux tiers de ses poissons
france 3
Article rédigé par
O. Poncelet, K. Toufik, B. Poulain, C. De Chassey - France 3
France Télévisions

La France importe les deux tiers des produits de la mer que mangent ses consommateurs. De nombreux poissons sont par ailleurs des poissons d'élevage. 

Une poissonnerie vante fièrement l'origine française des produits. Mais en France, deux tiers des poissons sont importés. Dans le commerce de la poissonnière Charlène Simon, le cabillaud vient donc d'Islande, et le saumon d'Ecosse. Les deux poissons sont très demandés. "Sur dix clients, il y en a sept qui veulent cabillaud et saumon. Donc évidemment, on achète beaucoup plus de dos de cabillaud et de saumon que de maquereau", explique Charlène Simon.

Les ONG veulent des cahiers des charges plus stricts pour les poissons d'élevage

Sur le saumon, la demande est telle que l'unique élevage français ne suffit pas. Des quotas sont imposés aux pêcheurs pour protéger la ressource. Or si l'on pêche moins en France, la demande reste forte. Plus d'un poisson sur deux provient ainsi d'élevage. Le pays en élève 5 000 tonnes par an, mais doit quand même importer. Un label a été créé pour que l'aquaculture respecte l'environnement. Un cahier des charges existe pour chaque espèce, plus ou moins strict. Certaines ONG souhaiteraient, par exemple, que le label interdise de nourrir des poissons d'élevage avec des poissons sauvages. 

Parmi nos sources 

Pour notre sujet, nous avons consulté l’évaluation produite par l’ONG Aquaculture Stewardship Council. Nous en avons confronté les résultats aux travaux d’une autre ONG, BLOOM, qui travaille sur ces questions.

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.