Consommation : la fraise de Carpentras menacée par sa cousine espagnole

La fraise de Carpentras (Vaucluse) doit faire face à la concurrence de sa cousine espagnole, vendue beaucoup moins cher. Les producteurs réclament que leur filière soit davantage soutenue.

FRANCE 2

Cette année, les fraises de Carpentras (Vaucluse) ont pris un peu d'avance. À environ 7 euros le kilo, elles souffrent de la concurrence directe des fraises espagnoles vendues moins cher. Dans le département, les clients préfèrent défendre la production locale. "En Espagne? elles sont dures et elles n'ont pas de goût", lance une femme sur un marché. Mais tous les consommateurs n'ont pas fait le choix de la qualité, et la situation devient critique pour les producteurs de Carpentras. Le chiffre d'affaires de Michel Recordier a chuté de 30% sur les premières semaines de commercialisation. "Les petites exploitations vont souffrir", prédit l'agriculteur.

Une fraise mise en avant dans les supermarchés

Les services de l'État ont demandé aux acteurs de la grande distribution de mettre en avant la fraise de Carpentras. Les 500 producteurs du Vaucluse vont rester vigilants jusqu'à la fin de la saison, mi-juin. Pour mieux résister à la concurrence, ils vont demander la création d'une identité géographique protégée (IGP). 

Le JT
Les autres sujets du JT
Plus de 200 cas présumés de \"fraises piégées\" ont été signalés en Australie dès septembre 2018. 
Plus de 200 cas présumés de "fraises piégées" ont été signalés en Australie dès septembre 2018.  (SILAS STEIN / DPA / AFP)