Consommation : gare aux aliments ultra-transformés

Deux études mettent en avant le danger des aliments ultra-transformés, elles montrent que ces produits augmentent les risques cardiovasculaires.

FRANCE 3

Des produits qui envahissent nos armoires et les rayons des magasins. Les produits ultra-transformés, déjà responsables d'obésité et d'hypertension, seraient maintenant responsable de pathologies cardiovasculaires à en croire deux études.

Plus de risques pour les consommateurs réguliers de produits transformés

Dans les pays occidentaux, ces produits représentent plus de la moitié des apports énergétiques, selon l'Inserm. Les consommateurs sont de plus en plus méfiants. 10% en plus consommés représente plus de 12% de risques supplémentaires de maladies cardiovasculaires."À même niveau de tabac, à même niveau de poids, à même niveau de cholestérol ou de diabète (...), ceux qui mangent des produits ultra-transformés font plus d’infarctus et de maladies cardiovasculaires", détaille le professeur Jacques Blacher, cardiologue à l'hôpital Hôtel-Dieu à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne fait ses courses dans un supermarché, le 17 janvier 2011.
Une personne fait ses courses dans un supermarché, le 17 janvier 2011. (DENIS CHARLET / AFP)