Conso : le label "tradition", une garantie de qualité pour les consommateurs

Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste de France 2 Alexia Mayer détaille les modalités du "label tradition", déjà existant pour les baguettes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Le label tradition existe pour les baguettes depuis 1993, ce n'est pas si vieux, et c'est un décret qui le protège", indique la journaliste de France 2 Alexia Mayer sur le plateau du 13 Heures. "Pour qu'une baguette soit 'tradition', deux critères : il faut que la farine soit de tradition, c'est-à-dire composée d'eau, de sel, de levure ou de levain, et que le pain soit pétri, façonné et cuit sur place. Ce pain est un peu plus cher : 1,25 euro contre 95 centimes pour une baguette classique", explique la journaliste.

Farines sans additifs

Parler de "baguette tradition" veut dire "que la farine tradition est une farine sans ajout et sans additif", précise-t-elle. "Vous ne le savez peut-être pas, mais les artisans boulangers fabriquent leurs pains à base de farine déjà préparée par les meuniers. Ils choisissent sur catalogue : on y trouve du pain aux céréales, nordique ou à l'ancienne. Les recettes sont toutes faites, les farines déjà mélangées. On y ajoute des additifs ou des enzymes pour faire gonfler la pâte ou pour la pétrir plus facilement. Pour résumer : les farines tradition, sans ajout, sont plus pures que celles de vos baguettes classiques ou aux céréales", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le prix des viennoiseries pourrait bien augmenter en raison d\'une pénurie de lait qui dure depuis mai 2016.
Le prix des viennoiseries pourrait bien augmenter en raison d'une pénurie de lait qui dure depuis mai 2016. (MAREN CARUSO / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES)