Cantines : comment mettre du bio au menu

Cette semaine sera débattu le projet de loi Alimentation. Une de ses ambitions : plus de bio à la cantine. Toutefois, certaines mairies traînent les pieds. Est-ce vraiment plus cher ?

Voir la vidéo

Dans cette cantine de Miramas (Bouches-du-Rhône), on trouve des fruits et des légumes bio, des produits de saison, et un menu sans viande trois fois par mois. Des repas livrés et cuisinés par un prestataire privé. Au total, on compte 200 000 repas chaque année pour les quinze écoles de la commune. Ici, la mairie paie 2,90 euros par repas. Tout a été pensé pour avoir des produits de qualité sans surcoût, ni pour la collectivité, ni pour les parents. Les enfants ont aussi appris à lutter contre le gaspillage. Résultat : 40 grammes de nourriture économisés par repas. Moins de quantité au profit de la qualité : à Miramas, le maire a su imposer ce choix aux prestataires.

Les parents réclament plus de bio pour leurs enfants

Une exigence que toutes les mairies n'ont pas. À Rambouillet (Yvelines), le même prestataire facture plus de 4 euros le repas. Les parents sont en colère : cela fait deux ans qu'ils réclament du bio dans les quinze écoles de la ville. C'est l'analyse des pommes servies à la cantine qui a mis le feu aux poudres : elles contenaient sept résidus de pesticides différents. Convié à ces réunions, le maire n'est jamais venu, mais il a fini par entendre les parents. Il vient d'annoncer 20 % de bio dans ses cantines pour la rentrée 2018.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des denrées alimentaires dans une cantine scolaire.
Des denrées alimentaires dans une cantine scolaire. (MAXPPP)