Boulangerie : comment distinguer un artisan d'un industriel ?

Le pain est l'une des bases de notre alimentation. Mais comment faire pour mieux distinguer une baguette à peine sortie du four d'un artisan boulanger de celle produite de façon industrielle ? Éclairage sur le plateau de France 2 par la journaliste Nabila Tabouri.

FRANCE 2

En France, on ne rigole pas avec la qualité du pain. Depuis 1998, pour pouvoir afficher l'appellation "boulangerie", les commerçants doivent obligatoirement pétrir, façonner et cuire leur pain sur place, sans avoir recours à la congélation dans ce processus. En cas d'infraction, le contrevenant risque jusque deux années d'emprisonnement et 300 000€ d'amende.

Pas de réglementation pour les viennoiseries

Pour les viennoiseries, c'est une autre histoire. "Contrairement au pain, il n'y a pas de réglementation. Un artisan peut même sous traiter de façon très ponctuelle la fabrication de ses croissants à des industriels si celui qui fait les pâtes par exemple est malade", explique sur le plateau de France 2 Nabila Tabouri. "Mais d'après la fédération des entreprises de boulangerie, qui représente les industriels, 80% des viennoiseries seraient des produits industriels surgelés. Un chiffre contesté par les artisans", conlut Nabila Tabouri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des croissants à l\'Institut national de la boulangerie-pâtisserie, à Rouen.
Des croissants à l'Institut national de la boulangerie-pâtisserie, à Rouen. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)