Bordeaux : grève dans les cantines scolaires sur fond de guerre des assiettes

60 des 104 cantines de Bordeaux (Gironde) n'ont pas servi de repas hier, lundi 25 septembre, une manière de protester contre le retour de la vaisselle en porcelaine à la place des couverts en plastique récemment mis en place.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis deux ans, les petits bordelais déjeunent dans ces assiettes en polyester et c'est bien là tout le problème : un collectif de parents veut voir le plastique disparaitre des cantines. Première victoire, la mairie leur donne raison. Mais le personnel municipal, lui, refuse de revenir à la bonne vieille assiette. "L'assiette en plastique est légère, c'est beaucoup plus manipulable, ça ne fait pas de bruit, et s’ils les font tomber, ça ne se casse pas", explique Virginie Maire, responsable du site Jules Ferry. Depuis ce mardi 26 septembre, pas de plastique dans la moitié des écoles.

80% des élèves ne rentrent pas déjeuner chez eux

À Bordeaux (Gironde), 80% des élèves ne rentrent pas chez eux le midi, alors le mouvement de grève contraint les parents à récupérer leurs enfants entre midi et deux. Entre toxicité et contingence matérielle, les avis divergent. "Les prospectus distribués disaient que c'était cancérigène, et trop chauffer les assiettes en plastique c'est très mauvais pour les enfants", s'inquiète une maman. La mairie de Bordeaux a fait réaliser deux études qui ne démontrent pas la toxicité du copolyester. Et pourtant, elle envisage bien de retirer l'assiette incriminée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maire de Doignies (Nord) a servi les enfants de l\'école de sa commune, le 4 septembre 2017.
Le maire de Doignies (Nord) a servi les enfants de l'école de sa commune, le 4 septembre 2017. (MAXPPP)