Boissons énergisantes : interdites aux mineurs au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni va prendre une mesure radicale : interdire les boissons énergisantes pour mineurs.

Voir la vidéo
France 2

Il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts : bien en évidence dans les rayons des supermarchés, ces boissons sont plus sucrées encore qu'un soda et contiennent trois fois plus de caféine. En Grande-Bretagne, plus de 2/3 des enfants de 10 à 17 ans en consomment régulièrement, et ils en boivent 50 % de plus que les autres adolescents européens. Face à ce constat inquiétant, le gouvernement britannique envisage donc une mesure radicale : en interdire la vente à tous les mineurs. 

Diviser par deux l'obésité chez les adolescents d'ici à 2030

Évidemment, l'annonce ne plait pas à tous les Anglais, mais elle répond à un enjeu de santé publique : outre l'obésité infantile, les médecins ont constaté que ces boissons énergisantes avaient un impact sur le sommeil des enfants. Des cas d'hyperactivité dans les écoles ont même été constatés par les professeurs et les autorités sanitaires.

La prise de conscience ne date pas d'aujourd'hui. Avant même l'annonce du gouvernement, certains commerçants avaient eux-mêmes pris l'initiative de ne plus vendre ces boissons aux mineurs. Cette annonce sur les boissons énergisantes s'inscrit dans un vaste plan de santé publique lancé au printemps dernier par la première ministre, Theresa May en personne. Ce plan consiste à réduire l'obésité chez les adolescents par deux d'ici à 2030. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des canettes de boissons énergisantes dans un supermarché à San Diego (Etats-Unis).
Des canettes de boissons énergisantes dans un supermarché à San Diego (Etats-Unis). (EARL S. CRYER / MAXPPP)