Bien-être animal : le distributeur Casino met en place un système de notation pour ses poulets

200 critères sur la vie des volailles seront pris en compte, sur le modèle de ce qui existe déjà pour les oeufs.

Un élevage de poulets en batterie dans une ferme de Plougoulm dans le Finistère, en 2012.
Un élevage de poulets en batterie dans une ferme de Plougoulm dans le Finistère, en 2012. (FRED TANNEAU / AFP)

Le distributeur Casino va mettre en place un système de notation relatif au bien-être animal sur l'emballage de ses poulets pour que le consommateur puisse identifier facilement ses conditions d'élevage. Le système de notation sera comparable à celui qui existe déjà pour tous les œufs vendus en France, numérotés de 0 à 3 en fonction des conditions de production, en cage, en batterie ou en plein air.

200 critères sur la vie des volailles pris en compte

Cette fois, c'est donc le poulet qui va être étiqueté, aussi précisément que les œufs. 200 critères sur la vie des volailles seront pris en compte. Ils donneront lieu à une notation de A à D qui correspond aux catégories "supérieur", "bien", "assez-bien" et "standard". Un seul coup d'oeil et on aura une idée précise de la vie du poulet qu'on achète. Les critères ont été établis par Casino, mais pas seulement. Le dispositif associe trois organisations de défense des animaux dont la Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences. "L'objet, c'est de couvrir toutes les étapes de la vie d'un poulet, sa naissance, l'élevage, le transport, et bien sûr la mort", explique Louis Schweitzer, le président de l'association.

Ce sont des contrôles indépendants qui permettent au consommateur de savoir si ce qu'il achète provient d'animaux qui ont été bien traités ou au contraire d'animaux qui n'ont pas été bien traitésLouis SchweitzerPrésident de la Fondation Droit Animal, Éthique et Sciences

Tassés dans un lieu obscur ou élevés en plein-air

"Est-ce qu'ils étaient tassés dans un lieu obscur, est-ce qu'ils avaient accès au plein air ? Est-ce que ce sont des races de poulets qui croissent lentement, qui ont une vie normale ou est-ce que ce sont ces poulets engraissés à la hâte qui meurent au bout de 14 jours ?", poursuit-il.

Un critère a posé problème : celui de la vidéo dans les abattoirs, selon le président de la Fondation. "Mais nous sommes parvenus à un accord sur le fait que cette vidéo était obligatoire pour les meilleurs notes, c'est-à-dire A ou B", souligne-t-il. 

Quel coût pour les consommateurs ?

Des critères qui reviennent à sélectionner la qualité et qui pourront avoir des conséquences sur le coût des produits. "Demain, un produit qui serait étiqueté 'C : Assez bien', si nous souhaitions le faire passer au niveau A, nous serons en mesure déjà, avec nos fournisseurs, d'identifier tous les points d'amélioration qu'ils doivent mettre en œuvre et aussi le surcoût que ces améliorations peuvent avoir", explique Mathieu Riché, directeur du développement durable chez Casino.

Un poulet 'A' par exemple a une durée de vie beaucoup plus longue qu'un poulet niveau C. Vous avez aussi une durée du transport qui est différente. Donc tout cela pourrait se retrouver dans le prix du produit que nous vendons dans le magasin.Mathieu RichéDirecteur du développement durable chez Casino

Selon lui, les clients de son magasin, à partir du moment où ils auront cette information, "orienteront leur choix vers des produits qui favorisent le bien-être animal"

800 millions de poulets produits chaque année en France seraient donc potentiellement notables. Chez Casino mais pas exclusivement. Une autre enseigne serait sur le point d'adhérer à l'opération. Le principe pourrait également s'appliquer à d'autres espèces comme le bœuf par exemple. 

Bien-être animal : le distributeur Casino met en place un système de notation pour ses poulets : le reportage de Sophie Auvigne
--'--
--'--