Alimentation : le pari du local dans une cantine de Saône-et-Loire

Publié
Alimentation : le pari du local dans une cantine de Saône-et-Loire
FRANCE 3
Article rédigé par
France 3 Bourgogne, F.Donjon, D.Segal, P.Sabatier - France 3
France Télévisions

Manger plus sain, plus équilibré et plus local : c'est l'objectif des cantines scolaires, qui redoublent d'efforts pour y parvenir. Exemple en Saône-et-Loire, à Digoin. 

Au menu du déjeuner à la cantine scolaire de Digoin (Saône-et-Loire), purée de pommes de terre et saucisse de bœuf de Charolles, au goût surprenant pour les écoliers. "Elle n'est pas comme celle qu'on achète. Elle est meilleure", estime une élève. Le bœuf de Charolles est une appellation d'origine protégée. Depuis 20 ans, Patrice Coué, le chef des cuisines, prépare chaque jour plus de 1 000 repas pour la cité scolaire. "L'idée, c'est vraiment de les remettre un petit peu sur la bonne voie, c'est-à-dire arrêter de manger des produits industrialisés", explique-t-il. 


Une vitrine pour les éleveurs  

L'établissement s'est engagé à consommer plus local. Grâce à la plateforme Agrilocal, mise en place par le département de Saône-et-Loire, Patrice Coué a accès à des centaines de producteurs locaux pour s'approvisionner. L'enjeu est double, puisqu'il s'agit non seulement de mieux manger, mais également de mieux rémunérer les producteurs. Jacky Plançon, qui élève 170 Charolaises à quelques kilomètres de la cité scolaire, se réjouit de cette "vitrine"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.