Alimentation : le concept des "dark kitchen", ou restaurants virtuels, importé en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Alimentation : le concept des "dark kitchen", ou restaurants virtuels, importé en France
France 3
Article rédigé par
C. Frechinos, X. Marchand, J. Martin - France 3
France Télévisions

En pleine crise sanitaire, un nouveau concept s'est installé : appelées "dark kitchen", ou restaurants virtuels, ces cuisines sans restaurant ont été conçues pour ne préparer que de la nourriture à emporter ou à livrer. 

Les cuisines d'un restaurant dit virtuel ressemblent aux cuisines d'un restaurant traditionnel, pourtant, il n'y a ni serveur, ni tables, ni même assiettes ou couverts. L'un des tout premiers restaurants virtuels de Toulouse (Haute-Garonne) a été créé par trois jeunes associés issus de la restauration classique. "Nous nous sommes rendus compte que l'essor de la livraison était vraiment important, et qu'on avait énormément de commandes, notamment pendant les périodes de service qui étaient fortes, donc le samedi soir, le vendredi soir... Et qu'on avait du mal à pouvoir gérer les deux [...]. Donc autant monter un concept de livraison, et d'à emporter", explique Felix Fiori, cogérant de "Foudie".

Un concept initié aux États-Unis

Ce concept, baptisé outre-Atlantique "dark kitchen", vient des États-Unis. Commandes, choix de livraison, paiements... Tout se fait en ligne. Dans le restaurant toulousain, on peut choisir parmi sept tendances culinaires différentes. Ouvert depuis un mois, Foudie compte déjà 80 à 150 commandes par jour. Pour assurer un tel volume, les recettes et la cuisine, plus simples, ont été conçues uniquement pour de la vente à emporter. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.