Alimentation : la tendance du manger vite et bien

Les burgers et autres sandwiches sont aujourd'hui concurrencés par des plats plus sains et plus exotiques.

FRANCE 2

Sur un banc au soleil, au bureau devant l'ordinateur, vite avalé entre deux rendez-vous, des repas pris sur le pouce : c'est ce que l'on appelle le snacking et il monte en gamme. Il y a quatre ans, Guillaume de Murard a tout misé sur la qualité des ingrédients pour ses snacks, à commencer par un pain d'exception, artisanal et bien craquant. Mais la garniture aussi vient des terroirs de France : du jambon sans nitrite et de la saucisse sèche du Tarn. Morgane Pagnere, manager chez Picto sandwicherie, précise que tous les matins ils font toujours le tranchage, pour "permettre aux clients d'avoir toujours des produits frais". La star des ventes, c'est le sandwich jambon cru, fromage, beurre cornichons. Il coûte ici 1 € plus cher que le sandwich standard. Pour les amateurs de légumes, il y a le végétarien ou la salade. Avec cinq boutiques à Paris, la formule cartonne. Selon une cliente, "c'est cuisiné maison, c'est très bon, c'est frais". Une autre juge également que le "pain est très bon".

Le "healthy" de plus en plus important

Le snacking est un marché en plein boom. En dix ans, le nombre de points de vente a augmenté 70%, et les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Selon Franck Manifacier, spécialiste du snacking, la jeune génération apporte de plus en plus d'importance au "healthy", à savoir "bon pour la santé" en anglais. Le poke bowl, plat traditionnel du pêcheur hawaïen, a conquis le marché français, même l'hiver.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Français ont consommé plus de 1,2 milliard de jambon-beurre en 2013, selon une étude publiée le 23 janvier 2014.
Les Français ont consommé plus de 1,2 milliard de jambon-beurre en 2013, selon une étude publiée le 23 janvier 2014. (PHOTOALTO / AFP)