Scandale de l'amiante : la justice annule les mises en examen

Une décision de justice provoque la colère des victimes de l'amiante. Depuis  21 ans, elles réclament un procès et ce vendredi 15 septembre, neuf mises en examen ont été annulées dans deux dossiers emblématiques.

FRANCE 2

Plus de 20 ans qu'ils attendent un "procès de l'amiante". Pourtant, ce  15 septembre au matin, la justice a annulé les mises en examen des neuf personnes poursuivies. Les victimes ne cachent pas leur colère. Dossier des chantiers navals "La Normande" à Dunkerque, dossier Jussieu à Paris, les premières plaintes datent de la fin des années 90. Les plaignants accusent industriels et hauts fonctionnaires d'avoir laissé travailler des centaines d'ouvriers sans aucune protection face à l'amiante.

Un non-lieu pour les procédures

Mais pour les avocats de la défense, il n'y avait aucune connaissance scientifique permettant de conclure que son interdiction était obligatoire.  Responsable donc, mais pas coupable, ce que n'admettent pas les victimes. Une vingtaine d'autres dossiers concernant l'amiante est toujours aux mains des juges. Mais en juin dernier, le parquet de Paris a retenu un non-lieu pour toutes ces procédures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des victimes de l’amiante, des veuves et leurs proches se remettent en marche mardi 4 avril à Dunkerque, pour réclamer un procès et des condamnations.
Des victimes de l’amiante, des veuves et leurs proches se remettent en marche mardi 4 avril à Dunkerque, pour réclamer un procès et des condamnations. (MAXPPP)