Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Mediator. "Servier a caché la nature de ce poison" selon le docteur Frachon

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

A l'origine de la révélation du scandale, la pneumologue est interrogée par France 3 alors que le rapport d'expertise judiciaire a été remis au parquet. 

Le docteur Frachon,à l'origine de la révélation du scandale du Mediatora été interviewé, vendredi 12 avril, par France 3 à Brest alors que le rapport d'expertise judiciaire a été rendu au parquetLa pneumologue pose la question du rôle des laboratoires Servier dans ce scandale, concluant que "Servier a caché la nature de ce poison et a minimisé les dégâts majeurs provoqués par la commercialisation" du Mediator.

"On ne comprend pas pourquoi le gendarme n'a pas joué son rôle", ajoute la pneumologue qui demande des comptes à l'ancienne Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) : "Je n'arrive pas à croire que le niveau de collusion soit tel qu'on ait fermé les yeux face à un poison mortel"

Le docteur Irène Frachon a dénoncé le taux de rejet dans les demandes d'indemnisation des malades examinées par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam). La pneumologue du CHU de Brest (Finistère) estime à plus de 2 000 le nombre de morts causées par ce médicament anti-diabétique, prescrit de manière abusive comme coupe-faim. Le rapport d'expertise judiciaire évalue lui qu'il est responsable de 220 à 300 morts à court terme, et de 1 300 à 1 800 à long terme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.