Procès Mediator : les victimes s'apprêtent à témoigner

Une équipe de journalistes de France 2 a recueilli le témoignage de deux victimes du Mediator, qui viendront au procès lundi 23 septembre.

FRANCE 2

Ils sont venus tôt, lundi 23 septembre, pour entourer Gaétan Regnard, victime du Mediator. Dernière rencontre avec l'avocat avant le procès. La première audience s'ouvrira dans quelques minutes à Paris. Chez lui, le retraité consulte régulièrement ses documents. Son dossier pèse plusieurs kilos : un responsable, le Mediator, prescrit en 2004 comme coupe-faim.

Une détérioration du cœur à cause de ce médicament

Gaétan Regnard l'a pris pendant cinq ans, jusqu'à ce que la médecine du travail découvre un souffle au cœur. En 2015, l'une de ses valves cardiaques doit être remplacée. "Un jour, le cardiologue m'a dit qu'il était obligé de m'opérer parce que la fuite s'aggravait. Ils m'ont opéré et il s'est avéré que c'était dû au Mediator", précise la victime. Depuis, le sexagénaire prend chaque jour plusieurs médicaments. Il est désormais trop essoufflé pour pratiquer la randonnée, une passion qu'il pratiquait avec sa femme. Patricia Picot est une autre victime. À cause du médicament, elle porte aujourd'hui des valves cardiaques mécaniques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des dossiers judiciaires sur l\'affaire du Mediator, le 14 mai 2012. (illustration)
Des dossiers judiciaires sur l'affaire du Mediator, le 14 mai 2012. (illustration) (MARTIN BUREAU / AFP)