Mediator : un procès hors normes s'ouvre à Paris

Pendant 33 ans, le Mediator du laboratoire Servier, prescrit à cinq millions de personnes, a eu des conséquences pour des milliers de patients. 2 684 se sont portés partie civile au procès, qui débutera lundi 23 septembre.

FRANCE 2

Le journaliste de France 2 Dominique Verdeilhan dévoile le dispositif mis en place pour accueillir tous les protagonistes du procès du Mediator, qui débutera lundi 23 septembre à Paris : "la plus grande salle du tribunal de Paris, avec ses 250 places, ne pourra pas accueillir à elle seule les acteurs du procès. L'audience sera donc retransmise dans d'autres salles."

Un procès qui durera six mois

Parmi les protagonistes du procès Mediator, il y aura 4 981 victimes, dont 2 684 se sont déjà constituées partie civile. Il a fallu également trouver de la place pour les 376 avocats. Il y aura également 25 prévenus. Plus de 100 témoins seront entendus à la barre. Pour juger les faits de tromperie aggravée, escroquerie, homicides et blessures involontaires, le tribunal aura devant lui un dossier constitué de 127 tomes. "Les audiences vont se poursuivre jusqu'au 30 avril 2020. Le procès va donc durer six mois", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des boîtes de Mediator, médicament interdit en France en 2009, le 18 novembre 2010. 
Des boîtes de Mediator, médicament interdit en France en 2009, le 18 novembre 2010.  (FRED TANNEAU / AFP)