Cet article date de plus de quatre ans.

Accidents médicaux : polémique sur les indemnisations

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Accidents médicaux : polémique sur les indemnisations
Article rédigé par
France Télévisions

Un rapport accablant a été rendu mercredi 14 décembre sur l'Oniam, l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux.

Délais trop longs, erreurs comptables... 74 % des dossiers médicaux sont rejetés par l'Oniam ( Office national d'indemnisation des accidents médicaux), selon un rapport publié mercredi 14 décembre par la Cour des comptes. Après une banale opération de la cuisse en 2012, cette trentenaire ne sent plus sa jambe gauche, elle devient handicapée. Elle réclame alors une indemnisation. Les experts lui accordent 120 000 euros, puis reviennent sur leur décision quelques semaines plus tard, pour finalement lui accorder la moitié de la somme, sans aucune explication.

4000 dossiers par an

Dans le viseur de la jeune femme : l'Oniam. Selon un rapport provisoire de la Cour des comptes que Le Parisien a pu consulter, les dysfonctionnements de l'Oniam seraient fréquents. Par exemple, lorsqu'une victime dépose un dossier, il est rejeté pour la plupart des cas, soit 74 % des dossiers. Parfois, il est accepté, puis rejeté quelques semaines plus tard, sans explication. Quand enfin, la demande d'indemnisation est validée, il faut attendre en moyenne 2 ans et 9 mois, pour la toucher, voire entre 3 et 4 ans pour un malade de l'hépatite C. Le gouvernement a annoncé une refonte de l'organisme. Créé en 2002, l'Oniam traite plus de 4000 dossiers par an. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.