Santé : les allergies du printemps

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 18/03/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour les personnes ayant des problèmes respiratoires, le cocktail est explosif puisque c'est aussi le début des allergies. A Nice, on éternue depuis 15 jours à cause du pollen des cyprès. Le phénomène est décuplé par les épisodes de pollution. Il faut agir vite pour éviter les complications.

Un mois que ça dure. Jennifer a décidé de se rendre aujourd'hui chez l'allergologue.

Est-ce que l'an dernier à la même époque, vous avez eu les mêmes symptômes.

Non.

Pour connaître l'origine de sa rhinite, le médecin teste une dizaine d'allergènes sur le bras de sa patiente.

C'est peut-être le cyprès, nous sommes en saison pollinique. Vos symptômes semblent coïncider avec les débuts de la pollinisation.

Le test donne quelques pistes. Il faudra compléter par une analyse de sang.

Je veux savoir à quoi je suis allergique pour m'adapter. Si c'est le cyprès, j'irais me balader là où il n'y en a pas.

L'ennemi numéro 1 des allergogues en ce moment, c'est le cyprès. Sur la Côte d'Azur, il est partout. Sa pollinisation a commencé en février. Avec l'arrivée du soleil et de la douceur, le niveau d'alerte aux allergies est maximal. Depuis une semaine, les symptômes sont renforcés par la pollution.

Tous les produits polluants vont se déposer sur les grains de pollen. En ville, on assiste a une aggravation de l'allergie au pollen.

Deux traitements possibles : des médicaments ou la désensibilisation. Rien ne vaut la prévention. Un site Internet et une application pour téléphone sont créés pour être alerté selon sa région et son allergène des pics à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT