Salin-de-Giraud : dernier lieu pour camping sauvage

a revoir

Présenté parSophie Le Saint

Diffusé le 14/08/2013Durée : 00h38

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Je ne suis peut-être plus capable d'aller faire une médaille.

Camper à la belle étoile sur la plage. Peu d'endroits en France le permettent, mais près de Salin-de-Giraud, dans les Bouches-du-Rhône, la pratique est tolérée. Du coup, des milliers de personnes s'y retrouvent chaque année.

C'est la toute dernière plage du genre en Europe. Ni eau courante, ni électricité et encore moins de buffet à volonté. Ces Robinson du camping ont préféré troquer leur confort pour une option qui n'a pas de prix.

La liberté, la nature. Le plaisir de vivre tranquille. On fait des repas festifs entre amis avec des tablees de 20 personnes.

Ils seraient 15.000 a poser leurs valises sur cette plage chaque année.

Ils seraient 15.000 à poser leurs valises sur cette plage chaque année. Dix kilomètres de sable totalement gratuits. Seule contrepartie, pour se laver, c'est le système D.

Je remplis mes jerricanes et ma cuve de 1.000 litres. Une fois par semaine, je vais au village pour remplir mes jerricanes. On peut prendre la douche et faire la vaisselle.

Plus de 30 ans que Gérard Zani et sa famille viennent à Piemanson. En 30 ans, les campeurs sauvages ont eu le temps de s'apprivoiser.

Si la bouffe a tourné et qu'on n'a plus rien à manger, quelqu'un nous met deux assiettes et c'est parti. Soso est partie acheter de la bouffe et ils vont en faire pour 40.

Ils savent que leur liberté ne durera pas. Chaque année, la mairie mange un bout de leur petit paradis.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==