Roland-Garros 2024 : fin de parcours précoce pour la numéro 1 française, Caroline Garcia, éliminée au deuxième tour

La Tricolore, 23e joueuse mondiale, a été battue (6-3, 6-3) par l'Américaine Sofia Kenin, mercredi.
Article rédigé par Anaïs Brosseau - à Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Caroline Garcia au service durant son second tour, à Roland-Garros, face à l'Américaine Sofia Kenin, le 29 mai 2024. (BERTRAND GUAY / AFP)

Pour la quatrième année consécutive, le parcours de Caroline Garcia à Roland-Garros s'arrête dès le deuxième tour. Déjà malmenée au premier tour par la qualifiée allemande Eva Lys, la numéro 1 française s'est inclinée (6-3, 6-3), mercredi 29 mai, face à l'Américaine Sofia Kenin, finaliste des Internationaux de France en 2020.

Pendant 1h45, la 23e joueuse n'aura jamais réussi à poser son jeu dans un Philippe-Chatrier une nouvelle fois couvert en raison des averses incessantes qui arrosent Paris. A l'entame de la partie, la Lyonnaise s'était pourtant présentée bien plus entreprenante qu'au premier tour, montant notamment au filet. Des initiatives finalement peu récompensées car gâchées par son manque de précision (39% de réussite au filet).

Caroline Garcia est breakée par Sofia Kenin dans le premier set. Frustrée de son jeu, la Française en jette sa raquette suite à un point perdu.
2e tour : la belle défense de Kenin qui pousse Garcia à la faute Caroline Garcia est breakée par Sofia Kenin dans le premier set. Frustrée de son jeu, la Française en jette sa raquette suite à un point perdu.

Sofia Kenin a pris l'avantage au cours du cinquième jeu, long de dix minutes et exemple parfait des travers de Caroline Garcia sur ce Roland-Garros. La Française a aligné à deux reprises un ace... suivi d'une double faute. Et également gâché deux montées au filet inspirées en poussant la balle dans le filet.

Jeu varié et stable pour Kenin

Moins puissante que son adversaire, Sofia Kenin s'est pourtant montrée bien plus stable au service. L'ancienne numéro 4 mondiale retombée à la 56e place a parfaitement distribué le jeu, variant ses coups et frappant de superbes retours qui ont piégé à plusieurs reprises la Française. "Elle a un jeu difficile. Elle prend la balle tôt, elle change beaucoup de directions, elle retourne assez bien. Ça enlève pas mal de mes points forts", a analysé Caroline Garcia, en conférence de presse à l'issue de la rencontre.

Manque de conviction ou de réglage, la numéro 1 tricolore a de nouveau cumulé les fautes directes (21 au total, dont 18 sur son coup droit), même si elle a été moins irrégulière sur ce point qu'au premier tour. "J'ai été moins dominatrice au service", a également reconnu Caroline Garcia. Cette arme l'avait maintenue à flot dimanche. Malgré un premier service légèrement plus régulier qu'au premier tour, la Lyonnaise n'a planté que sept aces, contre 18 face à Eva Lys. 

"La terre battue, quand il fait froid, ce n'est vraiment pas une surface qui correspond à mon jeu, même si c'est le tournoi où j'ai envie d'aller le plus loin dans l'année."

Caroline Garcia

en conférence de presse

La Lyonnaise n'a jamais fait mieux qu'un quart de finale porte d'Auteuil, il y a sept ans, déjà. Cette élimination s'inscrit dans la droite ligne d'un début de saison sur terre en dents de scie. Dans les hauts, une demi-finale perdue contre Sloane Stephens au tournoi ATP 250 de Rouen. Dans les bas, les éliminations à Madrid et Rome après deux matchs seulement. Malgré cette défaite, la Française ne dit pas au revoir tout de suite à la terre battue parisienne. Elle est alignée en double dames aux côtés de Kristina Mladenovic. Une paire qui s'est imposée à deux reprises à Roland-Garros, en 2016 et 2022. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.