Roland-Garros 2022 : pour Diane Parry, qui a grandi porte d'Auteuil, "c'était un rêve de jouer sur le court Philippe-Chatrier et encore plus d'y gagner"

La Française de 19 ans a réalisé l'exploit de la journée en éliminant la numéro 2 mondiale et tenante du titre, Barbora Krejcikova, dès le premier tour du tournoi, devant "son" publici, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Française Diane Parry (à droite), victorieuse face à la Tchèque Barbora Krejcikova au premier tour de Roland-Garros, le 23 mai 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Elle a beau avoir éliminé la tenante du titre, dès le premier tour de Roland-Garros sur le court Philippe-Chatrier, Diane Parry, entend garder les pieds sur terre. La championne du monde junior 2019, qui s'est présentée en conférence de presse après sa victoire contre Barbora Krejcikova (1-6, 6-2, 6-3), lundi 23 mai, intériorise ses émotions.

La 97e joueuse mondiale n'en demeure pas moins ravie d'avoir remporté son premier match sur le Central. "C'est un court devant lequel je passais tous les matins en allant à l'école, donc c'était un rêve d'y jouer et encore plus d'y gagner", a expliqué celle qui a grandi à quelques encablures de Roland-Garros. 

1er tour : le résumé de B. Krejcikova - D. Parry

Diane Parry, licenciée au Tennis Club de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), a ainsi fait vibrer "son" public lundi. Son match avait pourtant bien mal débuté, avec quatre jeux concédés d'entrée. "On a forcément envie de bien jouer devant les gens qui sont venus nous voir, surtout face à la numéro 2 mondiale, qui a gagné l'année dernière. On a même tendance à surjouer de temps en temps, à en faire trop alors qu'il n'y en a pas forcément besoin. C'est ce dont je me suis rendu compte au fil du match et je suis devenue un peu plus agressive, pour aller gagner des points plutôt que d'être attentiste", a-t-elle expliqué.

"J'essaye de ne pas trop m'emballer"

La Française a pu profiter de l'appui des spectateurs pour ensuite revenir à une manche partout, et pour empocher le troisième set, après avoir été breakée d'entrée. "Même si je voulais rester concentrée, on entend forcément le public. C'était positif, ils m'ont poussée à garder l'intensité jeu après jeu".

Si Diane Parry compte profiter de sa soirée, elle promet de ne pas laisser trop de place à l'euphorie.  "Je suis toujours super heureuse de ce que je viens de vivre sur le court mais j'essaye de ne pas trop m'emballer parce que j'ai un match à jouer mercredi, donc j'en profite avant de me reconcentrer sur le tournoi", raconte-t-elle. 

Face à la Colombienne Camila Osorio (66e mondiale) au deuxième tour, la jeune joueuse tricolore tentera d'enchaîner sur une deuxième victoire, ce qu'elle n'a réussi à faire qu'une seule fois cette saison. "J'essaye de ne pas penser à cela. Maintenant je suis sur le circuit principal, donc forcément je joue les meilleures joueuses du monde, et c'est plus compliqué qu'avant. Je dois encore progresser pour enchaîner les victoires, mais je vais jouer mon deuxième tour à fond".

Elle pourra notamment s'appuyer sur une bonne préparation sur terre battue en fin de saison dernière. Elle a ainsi préféré ne pas participer aux qualifications de l'US Open pour mieux appréhender la surface ocre. Pour l'instant, le pari est gagnant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.