Roland Garros 2022 : dans la douleur, Alexander Zverev élimine Bernabé Zapata Miralles et se qualifie en quarts de finale

Imprécis et inconstant, l'Allemand a battu difficilement l'Espagnol Bernabé Zapata Miralles en huitièmes de finale (7-6, 7-5, 6-3).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alexander Zverev face à Bernabe Zapata Miralles, en huitièmes de finale à Roland Garros, le 29 mai 2022. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Un (trop) long dimanche de mai. C'est certainement ce que retiendra Alexander Zverev de son combat contre Bernabé Zapata Miralles en huitièmes de finale de Roland-Garros. Face à un Espagnol opportuniste, tombeur surprise de John Isner (n°26 ATP), l'Allemand a d'abord dû batailler contre lui-même, dimanche 29 mai. Auteur de 54 fautes directes et de sept doubles fautes, la journée est devenue une épreuve pour le troisième joueur mondial. L'Allemand de 25 ans s'est imposé dans la douleur (7-6, 7-5, 6-3) après deux heures qurante-cinq de jeu.

1/8 de finale : le résumé de A. Zverev - B. Zapata Miralles

Alexander Zverev a affiché un jeu terne lors ce huitième de finale. Dans un match sans rythme, l'Allemand n'est jamais parvenu à trouver ses marques. Sur la terre parisienne, seule sa puissance brute et son expérience l'ont sauvé du naufrage. Mis en danger dès le premier set par Bernabé Zapata Miralles, qui s'est défendu habilement en faisant durer les échanges, Alexander Zverev s'est détaché (4-1) puis s'est retrouvé engagé dans un long jeu décisif. Après avoir concédé trois balles de set, le joueur de 25 ans a pris les devants, difficilement (7-6 [12-10]).

Un bourbier

Dans ce drôle de match, l'Allemand s'est montré inconstant. Illustration de son désarroi, le demi-finaliste de la dernière édition parisienne a cédé un jeu blanc à 3-2 en entame de deuxième set. Le tennisman d'1,98 m, peu mobile, a semblé mal à l'aise, grimaçant à chaque déplacement. Les solutions lui ont manqué : face à un court grand ouvert, son amorti lui est resté dans la raquette, son coup droit a fini dans le couloir et sa volée était trop imprécise. A l'expérience, l'Allemand est néanmoins parvenu à emporter le jeu interminable du deuxième set grâce à son service. De quoi se sortir de ce bourbier et filer dans le troisième set afin de clore ce match qui avait déjà trop duré.

Une mise en garde pour l'Allemand. Ce dernier pourrait retrouver Carlos Alcaraz en quart de finale. Les deux hommes se sont déjà rencontrés au début du mois de mai, en finale, à Madrid, pour une victoire de l'Espagnol. Face à un adversaire de cet acabit, l'Allemand devra retrouver rapidement ses repères.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.