Roland-Garros 2022 : blessée, Alizé Cornet, dernière Française en lice, abandonne au troisième tour face à Qinwen Zheng

La dernière représentante française à Roland-Garros n'a pas pu aller au terme de son match samedi, à cause d'une blessure aux adducteurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alizé Cornet lors de son match face à Qinwen Zheng, le 28 mai 2022. (MATTHIEU MIRVILLE / MATTHIEU MIRVILLE via AFP)

C'est une fin amère pour le tennis féminin français et pour Alizé Cornet. Blessée aux adducteurs, la Niçoise a dû abandonner lors de son troisième tour à Roland-Garros, samedi 28 mai, alors qu'elle était menée 6-0, 3-0. 

>>Roland-Garros : suivez les matchs en direct

Il n'y a désormais plus aucune Française présente dans le tableau dans le tournoi, après les éliminations de Diane Parry vendredi, et de Léolia Jeanjean un peu plus tôt samedi. Qinwen Zheng affrontera la numéro 1 mondiale et grande favorite, Iga Swiatek, en huitièmes de finale.

Cornet trop diminuée

Le dénouement est dur pour la Française de 32 ans, arrivée strappée sur le court samedi, après avoir ressenti une gêne aux adducteurs en marge de son match contre Jelena Ostapenko au deuxième tour. Trop diminuée, loin du niveau affiché lors de ses deux premières sorties sur la terre battue parisienne, Alizé Cornet a subi la pression de son adversaire dès le début de la rencontre. Breakée d’entrée, elle n’a jamais été en mesure de peser sur les échanges, et a laissé filer la première manche sans inscrire le moindre jeu, en à peine plus d’une demi-heure (6-0).

3e tour : le résumé de Q. Zheng - A. Cornet

Le deuxième set était parti sur le même tempo, Zheng breakant d’entrée, prenant le dessus sur une Cornet complètement dépassée. Après avoir fait une première fois appel au soigneur en début de manche, la Française a fini par jeter l’éponge, à 3-0, au terme de 44 minutes de jeu. "Je ne pouvais pas me déplacer sur le court, je le savais déjà avant de rentrer. Après j'ai essayé, parce que c'est ma nature, de tenter ma chance jusqu'au bout, mais peut-être que j'aurais dû ne pas rentrer sur le court et ne pas prendre le risque d'aggraver", a-t-elle expliqué en conférence de presse.

Si le public avait été derrière elle, lors de ses deux premiers matchs, il s'est montré particulièrement dur avec la Tricolore après son abandon. Des sifflets injustifiés ont en effet accompagné la sorte d'Alizé Cornet. "Ça me fait halluciner. Cela m'a fait presque plus mal que la blessure en elle-même", a réagi l'intéressée, qui "ne sait pas" si elle reviendra à Roland-Garros l'an prochain.

De son côté, avant la fin prématurée de la rencontre, Qinwen Zheng, qui dispute son premier Roland-Garros, avait su appuyer là où il fallait pour faire déjouer Cornet. Devant les difficultés de déplacement de la Française, elle avait notamment multiplié les amorties (10 au total). A 19 ans, elle se qualifie en huitième de finale d’un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa jeune carrière.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.