Roland-Garros 2021 : un doublé français pour l'histoire, le forfait de Federer, la chute de Nadal... Retour sur les six chiffres marquants de la quinzaine

L'édition 2021 de Roland-Garros a été riche en statistiques inédites. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Préparation du court Central pour la remise des trophées après la finale dames de Roland-Garros, le 12 juin 2021.  (NICOL KNIGHTMAN / NICOL KNIGHTMAN / AFP)

L'édition 2021 de Roland-Garros s'est achevée, dimanche 13 juin, avec la victoire de Novak Djokovic en finale contre Stefanos Tsitsipas. L'heure est à présent au bilan. Et la quinzaine a été marquée par des statistiques inédites. Retour sur six d'entre elles. 

Des demi-finales juniors 100% françaises

Ce n'était jamais arrivé ! Pour la première fois depuis le début de l'ère Open en 1968, les quatre demi-finalistes d'un tournoi du Grand Chelem dans le tableau garçons étaient Français. Le dernier carré était en effet composé de Giovanni Mpetshi Perricard et Sean Cuenin, demi-finalistes, Arthur Fils finaliste, et le vainqueur Luca Van Assche

Un joli bilan qui permet de sauver l'édition morose de la France dans le tableau principal où, pour la première fois depuis le début de l'ère Open, aucun Français ne s'est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros. Sur les 29 tricolores (hommes et femmes confondus) engagés dans le tableau principal, 22 ont été éliminés dès le premier tour du tournoi. Les sept rescapés ont rendu les armes dès le tour suivant. 

Un doublé historique 

Historique ! Pour la première fois depuis le début de l'ère Open, une paire de double tricolore s'offre un doublé à Roland-Garros. Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont remporté le double, samedi 12 juin, face à la paire composée d'Andrey Golubev et d'Alexander Bublik. Après leur sacre porte d'Auteuil en 2018, les Français réitèrent donc leur exploit cette année. Pour retrouver la trace d'un tel doublé, il faut remonter à 1934 avec Jean Borotra et Jacques Brugnon. La paire avait déjà gagné en 1928. Borotra s'était également imposé à trois reprises avec René Lacoste en 1924, 1925 et 1929. 

Quatre novices en demi-finale chez les dames

L'édition 2021 de Roland-Garros a été marquée par un tableau féminin très ouvert, ce qui a permis à plusieurs joueuses, inexpérimentées en Grand Chelem, de se tracer une belle route porte d'Auteuil. Ainsi, pour la deuxième fois seulement depuis le début de l'ère Open, les quatre joueuses qualifiées pour le dernier carré d‘un tournoi du majeur n'avaient jusqu'alors jamais disputé la moindre demi-finale en Grand Chelem. 

Une ouverture qui n'est pas inédite dans le tableau féminin car pour la sixième année consécutive, une joueuse ayant un palmarès vierge en Grand Chelem a remporté Roland-Garros. Krejcikova a donc pris la suite d'Iga Swiatek, Ashleigh Barty, Simona Halep, Jelena Ostapenko et Garbiñe Muguruza. Une telle série n'avait jamais été observée dans un même Grand Chelem. 

Cinquième forfait en carrière pour Federer

Cette année a aussi vu le retrait de Roger Federer, qui disputait à Roland-Garros le 365e tournoi de sa carrière sur le circuit principal. Alors que le Suisse s'était qualifié pour les huitièmes de finale face à l'Allemand Dominik Koepfer (7-6, 6-7, 7-6, 7-5) au terme d'un match intense, Roger Federer a décidé de déclarer forfait afin de se ménager pour Wimbledon, son principal objectif cette saison. Le Suisse qui soufflera bientôt ses 40 bougies, revenait d'une longue absence après deux opérations du genou. 

Ainsi, pour la cinquième fois de sa carrière seulement, le Suisse a quitté un tournoi en cours de route. Avant Roland-Garros cette année, il avait déclaré forfait en quarts de finale à Rome en 2019 face à Stefanos Tsitsipas, en finale face à Novak Djokovic au Masters en 2014, en demi-finale à Doha en 2012 face à Jo-Wilfried Tsonga, et enfin au Masters de Bercy en 2018 avant son quart de finale contre James Blake. Toutefois, en 1 519 matchs disputés en carrière, il n'a jamais abandonné. 

La chute du roi en trois sets, une première

La terre a tremblé, le 12 juin, à Roland-Garros. Le maître des lieux, Rafael Nadal, a été éliminé par le numéro 1 mondial Novak Djokovic en demi-finale. Un match qui restera dans les annales tant le niveau de jeu produit par ces deux ogres a impressionné. D'ailleurs, ce match remporté par Djokovic en 4h11 et quatre sets intenses 3-6, 6-3, 7-6, 6-2, est aussi inédit.

En effet, pour la première fois de sa carrière, Rafael Nadal a perdu un match sur terre battue en trois sets après avoir empoché la première manche. L'Espagnol restait sur 117 victoires en 117 matchs. En dix-sept participations porte d'Auteuil, ce n'est que la troisième fois qu'il perdait un match à Roland-Garros.

Djokovic, la paire de quatre

Après sa victoire dimanche 13 juin face à Stefanos Tsitsipas en finale de Roland-Garros, Novak Djokovic a marqué l'histoire du tennis. S'il se rapproche de ses deux grands rivaux avec son 19e titre, il a surtout atteint un record que peu de joueurs avant lui ont obtenu.

Le Serbe est en effet le troisième joueur de l'histoire à avoir réussi à remporter chaque tournoi du Grand Chelem au moins deux fois, après les deux Australiens Roy Emerson et Rod Laver. Il est aussi le premier à réaliser ce record sur trois surfaces différentes puisqu'à l'époque de ses aînés, l'Open d'Australie et l'US Open se jouaient sur gazon. 

Article réalisé avec Constance Sénac de Monsembernard, fondatrice du compte twitter Jeu, set et maths

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.