Roland-Garros 2021 : Stefanos Tsitsipas remporte son duel avec Daniil Medvedev et retrouve les demi-finales

Le Grec a éliminé le n°2 mondial en trois sets et se qualifie pour sa deuxième demi-finale de suite à Roland-Garros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stefanos Tsitsipas lors de son quart de finale à Roland-Garros, le 8 juin 2021. (MARTIN BUREAU / AFP)

Il n'avait trouvé qu'une fois la solution lors de leurs sept premières confrontations, mais Stefanos Tsitsipas semble enfin avoir trouvé la clé dans ses bras de fer avec Daniil Medvedev. Mardi 8 juin, le Grec s'est imposé face au Russe lors des quarts de finale de Roland-Garros (6-3, 7-6, 7-5) et a pris sa revanche sur le n°2 mondial, qui l'avait empêché de découvrir une finale de Grand Chelem en janvier dernier en Australie.

Sur un court Philippe-Chatrier plongé dans le silence une dernière fois (les prochaines night session se dérouleront avec une jauge de 5000 spectateurs), le n°5 mondial a livré une prestation très solide, dans la lignée de son édition 2021 (un seul set perdu avant les demies, face à John Isner au 3e tour). Excellent au service, le Grec s'est rendu le match facile face à un Russe trop brouillon pour espérer secouer l'héllène qui a désormais ses aises porte d'Auteuil. 

Service maximum pour Tsitsipas

Un chiffre résume à lui seul la première manche : le demi-finaliste de l'année dernière n'a perdu que quatre points sur ses mises en jeu. Il lui a suffi de sa première balle de break pour se détacher (6-3). Dans la deuxième manche, le Russe a bougé : il a tenté de casser les filières en revers du Grec en montant au filet et en variant beaucoup plus sa longueur. Changement salvateur puisqu'il a empoché trois jeux de suite (de 1-3 à 4-3) mais le Russe a tout gâché en ratant son tie-break (7-3). 

La troisième manche a vu les deux hommes encore hausser leur niveau de jeu, envoyant de longs rallyes de fond de court à grande vitesse. Le Russe s'est détaché pour mener 4-3 mais il a été immédiatement débreaké par le Grec, décidément plus souverain dans cette rencontre, qu'il a finalement conclue en trois sets et 2h19 de jeu après un retour gagnant sur un service à la cuillère du Russe. "Nous avons tous les deux bien servi. La différence s’est sans doute faite mentalement, et notamment sur le dernier jeu, où je suis revenu de 0-40 à obtenir une balle de match et finalement gagner", s'est félicité le Grec à la sortie."J’ai joué contre l’un des meilleurs joueurs au monde, qui m’a laissé très peu d’espaces. C'est l'une de mes meilleures performances cette semaine. Je suis très heureux sur la terre battue de Paris, ça me rappelle de bons souvenirs et j’espère aller plus loin", a-t-il conclu. 

Rendez-vous avec Zverev

Déjà demi-finaliste en 2020 (défaite en cinq sets face à Novak Djokovic), Stefanos Tsitsipas confirme son statut d'outsider très sérieux à la victoire finale. Pour rallier sa première finale en Grand Chelem, le Grec de 22 ans aura un dernier obstacle de taille : Alexander Zverev, tombeur autoritaire de Alejandro Davidovich Fokina, qui visera également une première finale à Paris. Leur dernier affrontement il y a deux mois et demi en finale à Acapulco avait tourné à l'avantage de l'Allemand.

Pour Daniil Medvedev, le coup est manqué, puisqu'il aurait pu devenir n°1 mondial lundi en atteignant la finale si Djokovic s'arrêtait avant. Mais le Russe ne devrait être qu'à moitié déçu : celui qui se définissait sur la terre battue comme une "vache sur une patinoire" n'avait jamais passé le premier tour à Roland-Garros avant cette édition et semble enfin avoir débloqué son aversion pour la terre battue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.