Roland-Garros 2021 : physique, gestion émotionnelle... La finale Tsitsipas-Djokovic décortiquée par Julien Benneteau

Pour notre consultant, le duel entre les deux finalistes sera intense et serré mais le Serbe pourrait avoir quelques petits avantages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Djokovic disputera sa 29e finale en Grand Chelem, contre la première pour Tsitsipas. (Nicol Knightman / DPPI / AFP (à g.) / Filippo MONTEFORTE / AFP (à d.))

Novak Djokovic et Stefanos Tsitsipas se retrouvent dimanche 13 juin sur le court Philippe-Chatrier pour remporter la coupe des Mousquetaires. S'il s'agit d'une première finale en Grand Chelem pour le Grec, le Serbe jouera, lui, sa 29e finale sur un tournoi majeur. Lequel des deux aura les armes pour faire plier l'autre ? Julien Benneteau, consultant franceinfo: sport fait le point avant le choc des titans. 

Condition physique : ex æquo !

Le point de vue de Julien Benneteau : "Je ne donne pas d'avantage sur ce point. Novak Djokovic a joué plus longtemps hier, et forcément contre Rafael Nadal, ça laisse beaucoup de traces. Mais je pense qu'il a des facultés de récupération qui sont hors normes. Donc je pense qu'il va bien récupérer, et qu'il sera prêt. En face, Stefanos Tsitsipas, même s'il a joué un peu moins longtemps contre Alexander Zverev en demi-finale, a toutefois beaucoup puisé dans ses réserves. Il a joué en plein après-midi sous une grande chaleur, pendant cinq sets. Le match a duré plus de 3h30, et émotionnellement il a aussi puisé. On l'a vu à la fin, il était très ému et touché parce que c'est violent un match pareil. Je pense donc que là-dessus ils vont être sur un pied d'égalité."

Jeu offensif : des armes dangereuses de part et d'autre

"Quand Tsitsipas prend l'échange avec son coup droit, il est très dangereux. De l'autre côté, on a Djokovic en revers qui est capable de contrer, de prendre la balle très tôt, de diriger l'échange, de bousculer et de faire bouger son adversaire avec son revers croisé et long de ligne. Ça va être une des clés du match. On va voir comment Tsitsipas va se comporter. S'il est passif, ça sera compliqué pour lui. Et en même temps, il va falloir qu'il trouve le bon dosage pour ne pas se précipiter et se faire contrer. Quant à la régularité, je dirais que, de manière générale, Djokovic est un peu plus fort. Mais Tsitsipas a montré tout au long de la quinzaine qu'il était un monstre de constance également."

Djokovic et Tsitsipas s'affronteront pour le titre dimanche 13 juillet, sur le court Central de Roland-Garros.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Gestion émotionnelle : avantage Djokovic

"C'est vrai que Tsitsipas va jouer sa première finale en Grand Chelem, alors que Djokovic jouera lui sa 29e finale, dont la sixième à Paris. Cet élément peut faire basculer les choses en faveur du Serbe.

Toutefois, il ne faut pas que Djokovic bascule dans l'autre sens, car lui joue pour marquer l'histoire et il a une occasion en or de réaliser quelque chose d'énorme après avoir battu Nadal. Il a une occasion incroyable de se rapprocher de Roger Federer et Rafael Nadal avec un 19e titre du Grand Chelem, et forcément ça va rentrer dans sa tête. En gagnant dimanche, il peut être le seul joueur de l'histoire depuis le début de l'ère Open à gagner au moins deux fois tous les Grands Chelems. C'est historique, comme le fait que Tsitsipas joue pour sa première finale en majeur. S'il ne se laisse pas emporter par cela, sur ce point-là, c'est un avantage pour Djokovic."

Bilan : avantage Djokovic

"Cette finale va se jouer sur la capacité de l'un comme l'autre à trouver des solutions aux problèmes que son adversaire va lui poser, dans les schémas tactiques, dans le combat physique et dans la gestion des émotions. Ça va être à celui qui va réussir à adapter ses choix et ses options, et celui qui va imposer à l'autre au fur et à mesure du match son tempo et son jeu, chacun avec ses armes. Je pense que si Djokovic enferme Tsitsipas dans la diagonale revers, ça pourrait être compliqué pour lui. Je donnerai un petit avantage à Novak Djokovic avec un 55% pour le numéro 1 mondial, et 45% pour Stéfanos Tsitsipas."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.