Washington direct, France info

Présidentielle américaine : Trump et Biden s'affrontent à distance à la télévision

Jeudi soir aurait dû avoir lieu le deuxieme débat entre Donald Trump et Joe Biden. Mais il a été annulé quand le président américain a été testé positif au coronavirus. À la place : deux émissions télé, Trump et Biden invités sur deux chaînes différentes, à la même heure. 

Le président Donald Trump s\'exprime lors du premier débat présidentiel avec l\'ancien vice-président Joe Biden à la Case Western Reserve University de Cleveland, Ohio, le mardi 29 septembre 2020.
Le président Donald Trump s'exprime lors du premier débat présidentiel avec l'ancien vice-président Joe Biden à la Case Western Reserve University de Cleveland, Ohio, le mardi 29 septembre 2020. (THE WASHINGTON POST / THE WASHINGTON POST)

À 20 h jeudi soir à la télévision américaine, c’était "deux salles deux ambiances" : à Philadelphie, dans l’un des bâtiments qui abrite la constitution des Etats-Unis, l'ancien vice-président Joe Biden fait face au journaliste d'ABC George Stephanopoulos et à quelques électeurs disséminés dans un amphithéâtre. L'ambiance est courtoise, pour pas dire soporifique.  

Sur NBC, ambiance beaucoup plus électrique. On est à Miami, et Donald Trump s’écharpe avec la journaliste Savannah Guthrie. Le candidat républicain paraît tendu, agressif, il déteste NBC. L’émission durera d'ailleurs une demi-heure de moins que celle de Joe Biden.

Duel à distance 

Notamment sur la gestion de l’épidémie de coronavirus, qui a fait 217 000 morts aux Etats-Unis. Donald Trump affirme : "L’autre jour il y avait cette étude qui disait que 85% des gens qui portent un masque attrapent quand même le virus." La journaliste reprend le candidat républicain et le corrige, précisant que cette étude ne dit pas cela. Et comme en réponse à Trump, Joe Biden affirme : "Les mots du président comptent. Et quand le président ne porte pas de masque ou qu’il se moque de moi parce que j'en porte un, il y a un risque que les gens pensent : 'Bon, ça ne doit pas être si important que ça'." 

On retiendra aussi que Donald Trump a hier soir condamné les suprémacistes blancs, de manière assez ferme. En revanche, interrogé sur les conspirationnistes de QAnon, cette mouvance sur internet aux théories les plus folles, le président américain dit qu’il ne les connaît pas, affirmant toutefois qu’il est d’accord avec leur combat contre la pédophilie. L’une des thèses complotistes défendues par QAnon, c’est que le parti démocrate entretient un vaste un réseau pédophile international.

Le verdict des audiences

Trump est apparu très en forme, un peu comme un boxeur, 15 jours seulement après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19. Biden était calme, un peu ennuyeux, à l’écoute des électeurs sur le plateau. On observera avec attention laquelle de ces deux émissions a enregistré la meilleure audience. Cela compte beaucoup pour le président sortant, ancien présentateur de télé-réalité. 

Le président Donald Trump s\'exprime lors du premier débat présidentiel avec l\'ancien vice-président Joe Biden à la Case Western Reserve University de Cleveland, Ohio, le mardi 29 septembre 2020.
Le président Donald Trump s'exprime lors du premier débat présidentiel avec l'ancien vice-président Joe Biden à la Case Western Reserve University de Cleveland, Ohio, le mardi 29 septembre 2020. (THE WASHINGTON POST / THE WASHINGTON POST)