Washington direct, France info

Etats-Unis : avec la nomination d'Amy Coney Barrett à la Cour suprême, Donald Trump cherche le soutien des évangéliques

Le Sénat doit confirmer lundi la nomination de la juge à la Cour suprême. Le choix d'une conservatrice réjouit les évangéliques qui votent massivement pour le candidat républicain.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des évangéliques rassemblés sur le Mall à Washington DC pour un concert de rock chrétien, le 25 octobre 2020.
Des évangéliques rassemblés sur le Mall à Washington DC pour un concert de rock chrétien, le 25 octobre 2020. (GREGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE)

À huit jours de la présidentielle, Donald Trump est en retard dans les sondages mais le président sortant devrait enregistrer, lundi 26 octobre, une victoire politique : la nomination à la Cour suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett, en remplacement de Ruth Bader Ginsburg décédée mi-septembre.

>> Six choses à savoir sur Amy Coney Barrett, choisie par Donald Trump pour remplacer Ruth Bader Ginsburg à la Cour suprême

Cette nomination plaît beaucoup aux chrétiens évangéliques. Une part très importante de la population aux États-Unis car environ un Américain sur quatre est un chrétien évangélique. En 2016, ils avaient massivement voté pour Donald Trump, à plus de 80%. Et cette année, il y a, à peu près, la même proportion dans les derniers sondages avec 78% des chrétiens évangéliques blancs qui disent que pour cette présidentielle ils ont voté ou vont voter pour le candidat républicain.

Durant le concert de rock chrétien, sur le Mall à Washington, on peut se faire baptiser dans des baignoires en plastique, le 25 octobre 2020.
Durant le concert de rock chrétien, sur le Mall à Washington, on peut se faire baptiser dans des baignoires en plastique, le 25 octobre 2020. (GREGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE)

Vis-à-vis de cet électorat Donald Trump a tenu ses promesses. Par exemple, sur sa politique anti-avortement, il a été le premier président en exercice à participer à une manifestation nationale contre l'interruption volontaire de grossesse. Il y a aussi le déménagement de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, très important pour cette population chrétienne et soutien d'Israël. Et enfin, la nomination lundi à la Cour suprême de la juge Amy Coney Barrett.

Six juges conservateurs à la Cour suprême

La nomination de cette magistrate est un gain politique pour Donald Trump à huit jours de l’élection. D’ailleurs, dimanche soir, ces évangéliques s’étaient donnés rendez-vous à Washington sur le Mall, la gigantesque esplanade entre le mémorial de Lincoln et le Capitole, pour un concert de rock chrétien. L'événement était prévu de longue date, mais il s’est tenu 24 heures avant le vote du Sénat qui doit confirmer la nomination de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême. Un signal divin disait-on dans la foule.

Beverly est venue du Maryland pour ce concert, avec un portait sur les épaules et un drapeau, clamant son amour de dieu et pour Donal Trump. "Jésus est mon sauveur, dit elle, c’est lui qui contrôle tout, mais Donald Trump est mon président et je l’aime. Ce pays est allé beaucoup trop à gauche, pendant longtemps, mais maintenant nous les conservateurs on a une voix." Et en fait, trois voix à la Cour suprême. Amy Coney Barrett doit être confirmée dans la soirée de lundi par un vote du Sénat à majorité républicaine, cela ne fait aucun doute. Il y a deux ans, il y avait eu Brett Kavanaugh puis avant le juge Neil Gorsuch.

Pour les évangéliques, c’est très important car Donald Trump a réussi à bouleverser l’équilibre de cette Cour suprême qui sera maintenant composée de six juges conservateurs et de trois progressistes, et cela pour des années parce que les magistrats sont nommés à vie. Les évangéliques que nous avons rencontrés lundi priaient pour que cela permette un jour de renverser l’arrêt Roe versus Wade qui aux États-Unis a légalisé l’interruption volontaire de grossesse. Pour toutes ces raisons, Beverly et presque tous ceux qui assistaient à ce concert de rock chrétien dimanche ont voté ou vont voter Donald Trump d'ici au 3 novembre.

Des évangéliques rassemblés sur le Mall à Washington DC pour un concert de rock chrétien, le 25 octobre 2020.
Des évangéliques rassemblés sur le Mall à Washington DC pour un concert de rock chrétien, le 25 octobre 2020. (GREGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE)