Washington direct, France info

Élection présidentielle américaine : à quoi va ressembler le premier des trois débats télévisés entre Trump et Biden ?

À un peu plus d'un mois du scrutin, le premier duel télévisé opposera, pendant 90 minutes mardi soir à Cleveland (Ohio), les deux candidats, républicain et démocrate, qui s'affronteront sans masques mais avec un public réduit.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des techniciens préparent la scène pour le premier débat présidentiel entre le président américain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden.
Des techniciens préparent la scène pour le premier débat présidentiel entre le président américain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden. (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le compte à rebours à commencé : dans la nuit de mardi à mercredi 30 septembre, soit à un peu plus d'un mois du scrutin pour l'élection présidentielle américaine, a lieu le premier des trois débats télévisés  entre le président sortant, Donald Trump, et son concurrent démocrate Joe Biden.

Ni spin-room, ni poignée de main

Le duel durera 90 minutes et opposera les deux candidats sur une même scène, à Cleveland, dans l'Ohio, pas masqués mais à bonne distance. Et Covid-19 oblige, quasiment sans public : seuls 80 spectateurs maximum assisteront au débat dans l’amphithéâtre de la Case Western Reserve University. Pas de spin-room non plus à la fin, ce moment où les conseillers débriefent le débat auprès des journalistes. Pas de poignée de main non plus entre les deux candidats, ni au début ni à la fin, et un seul modérateur, le journaliste de Fox News Chris Wallace, considéré de manière assez unanime d’ailleurs comme l’un des meilleurs intervieweurs de la télévision américaine.

Sur le fond maintenant, on sait déjà de quoi les deux hommes vont débattre. Ainsi, six thèmes ont été dégagés : les bilans de Biden et Trump, la Cour suprême avec la nomination de la nouvelle juge Amy Coney Barrett, l’épidémie de coronavirus, les problèmes de racisme, l’économie et enfin l’intégrité de l’élection. Évidemment, Donald Trump devrait aussi être interrogé sur les révélations dimanche soir du New York Times sur sa situation fiscale. Là, il faut s’attendre à un Donald Trump sur la défensive.

Pour le camp Biden, le débat n'aura que peu de conséquences

Il s'agit ce soir de la première confrontation directe entre les deux hommes, lors de laquelle on verra jusqu’à quel point Trump se permet d’attaquer Biden sur son âge. Il y a trois jours encore, le candidat républicain ironisait et réclamait un test antidopage avant le  débat... Et puis, du coté de Biden, les conseillers démocrates font tout pour minimiser l’importance de ce débat. Il est en effet vrai que le candidat démocrate est largement en tête des sondages en ce moment. Aussi, dit-on dans son camp, le duel avec Trump, quoi qu’il arrive, n’aura que peu de conséquences.

Le débat s'annonce suivi, sans doute parce qu'il s'agit du premier. Un deuxième doit se tenir mi octobre à Miami et un troisième fin octobre à Nashville. Avec, entre temps, le débat des colistisers Pence contre Harris.

74% des électeurs disent qu’ils suivront le débat de mardi soir, mais ils ne sont que 3% seulement d’indécis qui expliquent qu'il est susceptible de les faire changer d'avis. En somme, une Amérique polarisée, divisée, où, quoiqu’il se passe ce soir-là, les convaincus des deux cotés ne changeront pas d’avis. La joute sera suivie de l'autre côté de l’Atlantique par les couche-tard ou les lève-tôt : pour eux, rendez-vous à trois heures du matin sur franceinfo, sur le canal 27, où ce débat sera diffusé en direct.

Des techniciens préparent la scène pour le premier débat présidentiel entre le président américain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden.
Des techniciens préparent la scène pour le premier débat présidentiel entre le président américain Donald Trump et le candidat démocrate Joe Biden. (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)