Washington direct, France info

Donald Trump avoue avoir minimisé la gravité de l'épidémie de Covid-19 pour ne pas "semer la panique"

Les premiers extraits du nouveau livre de Bob Woodward,célèbre journaliste d'investigation américain, ont été révélés par la presse ce mercredi. Dans un enregistrement du mois de mars, le président dit vouloir minimiser l'épidémie alors qu'il sait que toute la population est menacée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Donald Trump, le président américain, le 9 septembre 2020.
Donald Trump, le président américain, le 9 septembre 2020. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'est une petite bombe qui a commencé à exploser en pleine campagne pour l'élection présidentielle américaine. Bob Woodward, grande figure des journalistes d’investigation aux États-Unis, l’homme qui a révélé le scandale du Watergate, sort, mardi prochain, un nouveau livre dans lequel Donald Trump reconnaît avoir minimisé la gravité de l'épidémie de coronavirus. Ces premiers extraits polémiques ont été révélés par la presse mercredi 9 septembre.

Entre décembre 2019, et juillet de cette année, Donald Trump et Bob Woodward se sont entretenus à 18 reprises. À chaque fois, le journaliste d’investigation enregistre l’interview, avec le feu vert de la maison blanche. Le 7 février, Woodward appelle Trump pour évoquer avec lui son procès en destitution qui vient de s’achever deux jours plus tôt. Mais le président semble plus préoccupé par ce virus en provenance de Chine. L’enregistrement de la conversation a été rendu public ce mercredi soir par CNN et le Washington Post : "Ce virus, vous savez Bob, il circule dans l'air simplement en respirant. C'est comme ça qu'il se transmet, donc c'est très compliqué, c'est vraiment un truc mortel", dit Donald Trump à Bob Woodward.

"Moi ce que je veux, c'est minimiser l'épidémie"

Mais dans les jours qui suivent, Donald Trump continue de minimiser les risques épidémiques. Le 9 mars : "On ne va pas fermer le pays pour une grippe"Le lendemain au Congrès : "Le virus va s’en aller comme il est venu". Puis, neuf jours plus tard, le 19 mars, le président confie ceci à Bob Woodward :  "Il n’y a pas que les personnes âgées qui sont touchées, le jeunes aussi. Moi ce que je veux, c'est minimiser l’épidémie, je ne veux pas semer la panique." Le locataire de la maison blanche connaissait donc la dangerosité du Covid-19, tout en la niant en public, tout en refusant d’appeler les Américains à porter des masques par exemple.

Le camp démocrate est effaré et parle de trahison. "Trump savait , il a menti au peuple américain", tonne le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. Le principal adversaire de Donald Trump veut faire de cette gestion de l’épidémie par le président et candidat républicain un argument pour le battre le 3 novembre prochain.

Donald Trump, le président américain, le 9 septembre 2020.
Donald Trump, le président américain, le 9 septembre 2020. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)