HORS-SÉRIE. L'histoire des deux partis politiques américains

écouter

Dans cet épisode hors-série du podcast "Washington d'Ici", zoom sur le système des partis politiques américains. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nixon et Kennedy lors d'un débat télévisé en 1960. (- / AFP)

George Washington, qui n'appartenait à aucun parti, pensait que les États-Unis devaient s'en passer. A ses yeux, les partis politiques ne feraient que diviser le pays. C'était au 18e siècle. 

Avait-il vu juste ? Quand et pourquoi les démocrates et les républicains sont-ils arrivés ? Pourquoi n'y a-t-il que deux grands partis aux États-Unis ? C'est ce que cet épisode spécial de "Washington d'Ici" va vous raconter. 

Le fédéralisme, clé de voûte du bi-partisme

L'esprit partisan est né dès l'ère du deuxième président, John Adams, membre du parti fédéraliste, le premier parti politique américain qui a disparu depuis longtemps. Et très vite, la division politique américaine s'est construite autour de ce clivage : centralisation (fédéralisme) contre décentralisation (anti-fédéralisme).

C'est à la fin des années 1820 que s'esquissent les deux grand partis que nous connaissons aujourd'hui.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Washington d'ici

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.