Feuilleton : à bord du train des Steppes (2/5)

Le Transsibérien, train de légende né au siècle dernier, relie Moscou et Vladivostok en une semaine. France 2 est montée à bord.

Voir la vidéo
France 2
Le Transsibérien laisse derrière lui Iekaterinbourg, dans l'Oural. Depuis le départ hier de Moscou, nos deux hôtesses ont vite trouvé leur rythme de croisière, comme leurs passagers. Pendant que l'une passe l'aspirateur, l'autre prépare le petit-déjeuner. Cela fait plus de 20 ans que les deux femmes travaillent à bord de trains comme celui-ci. Elles sont amies, plus que collègues.

Train vérifié à chaque arrêt

L'une a 44 ans, l'autre 52. Elles gagnent chacune à peine 400 euros par mois, mais pour rien au monde elles ne changeraient de métier. Cela fait trois jours et deux nuits que nous sommes partis. Nous voici à Omsk, à 2 676 km de Moscou. Et ici comme dans toutes les gares du parcours, à chaque arrêt, on vérifie l'état du train. Au moindre doute, le wagon défectueux est détaché, remplacé au plus vite, et envoyé dans l'atelier de réparation. Plus de 300 wagons y passent chaque année.
Le JT
Les autres sujets du JT