Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous le partagerez aujourd'hui. Les chasseurs, premiers écologistes de France ?

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourdhui, une publicité des chasseurs assortie d'un point d'interrogation dans le métro.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Cet argument écologiste de la part des chasseurs est un tournant pris dans les années 1990.
Cet argument écologiste de la part des chasseurs est un tournant pris dans les années 1990. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis quelques jours, vous pouvez voir à Marseille, Toulouse, Lille, Lyon et Paris, des affiches avec ce slogan "les chasseurs, premiers écologistes de France" avec un joli oiseau ou un sanglier en photo… Seule différence dans la capitale, et notamment dans le métro, ce slogan est accompagné d’un point d’interrogation. Alors que vient donc faire ce point d’interrogation, comme si il s’agissait de remettre en doute la démarche écologiste des chasseurs, me disait un boucher vegan ?

Cette affirmation n'est pas étayée de preuves suffisantes

C'est une décision prise suite aux recommandations de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP). Celle-ci considère tout simplement que l'affirmation de la Fédération des chasseurs n'est pas étayée par des preuves suffisantes. Que selon eux la passion du tir en forêt sur une bestiole ne serait pas des plus écologique. D’ailleurs que sont devenus les mannequins oiseaux et sangliers posant pour cette publicité ? Ils ne sont plus là pour témoigner, encore un drame du mannequinat. L'origine de cette affirmation des chasseurs d’être les premiers écologistes de France est à trouver au bas de l’affiche. Un sondage réalisé auprès des auditeurs du talk-show Les Grandes Gueules sur la radio RMC, l’institut de sondage le plus fiable du pays comme tout le monde le sait. Bientôt ils valideront une campagne "Les chauffeurs ivres ? Les premiers conducteurs de France" par le lobby du kir cassis.

Pourquoi un tel excès de prudence ?

Dans cette affaire ce qui interroge, c’est tout de même ce point d’interrogation. Il a été exigé par la régie publicitaire de la RATP mais en région, ce slogan "Les chasseurs, premier écologistes de France" n’est pas accompagné de cette ponctuation… De leur côté les chasseurs se demandent pourquoi un tel excès de prudence à leur propos alors que je cite "On accepte des campagnes sur un régime qui prétend vous faire perdre tant de kilos, ou sur ce yaourt qui serait le meilleur du monde, et nous, nous ne pourrions pas affirmer que nous sommes les premiers écologistes de France." Cela peut s’entendre. On aurait pu mettre ce point d’interrogation sur beaucoup publicités. Par exemple, le slogan de la campagne pour le prélèvement à la source c’est "L’impôt s’adapte à votre vie" : vu les derniers développements n’aurait-il pas été judicieux d’y mettre un petit point d’interrogation ?

Cet argument écologiste de la part des chasseurs est un tournant pris dans les années 1990. Dans un spot sur internet pour cette campagne, aucunes armes. Non, juste des gens se promenant au soleil couchant et comptant les oiseaux. Limite si ils ne racontent pas des blagues au chevreuil et rigolent avec lui… Non, si certains ont des fusils, c’est pour se protéger des tigres. Il n’y en a pas chez nous mais on ne sait jamais… Aujourd’hui ou demain, les chasseurs auront une nouvelle cible, le prochain ministre de l’Ecologie. Une administration qui, au vu des derniers renoncements, pourrait elle aussi être accompagnée d’un point d’interrogation.

Cet argument écologiste de la part des chasseurs est un tournant pris dans les années 1990.
Cet argument écologiste de la part des chasseurs est un tournant pris dans les années 1990. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)