Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Un humoriste président en Ukraine, le monde du spectacle au secours de la politique ?

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, l'élection dimanche d'un comique à la tête de l'Ukraine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 Volodymyr Zelensky, élu président de la République en Ukraine, le 21 avril 2019. 
 Volodymyr Zelensky, élu président de la République en Ukraine, le 21 avril 2019.  (GENYA SAVILOV / AFP)

En Europe, de plus en plus de comédiens et d'humoristes tentent leur chance en politique. Après l'Ukraine, la Slovénie, l'Italie ou l'Islande, la France succombera-t-elle à cette tendance ? L’Ukraine a élu dimanche 21 avril un président humoriste, Volodymyr Zelensky . Sur le papier c’est assez atypique et il paraît que même le voisin russe Vladimir Poutine a esquissé un sourire, ce qui n’était pas arrivé depuis... enfin, ce n’était jamais arrivé. Ça inquiète la médecine russe d’ailleurs.

38 ans après, la phrase de Coluche : "J’arrêterais de faire de la politique quand les politiques arrêteront de nous faire rire" a été entendue par ses disciples. Dans quelques années, les prochains Conseils européens se réuniront au Jamel Comedy Club.

Marjan Sarec, un précurseur

Marjan Sarec a fait plier de rire les Slovènes en se moquant de la classe politique de son pays. Après avoir gagné un siège de maire en 2010, en août dernier, il devient chef du gouvernement à 40 ans après avoir échoué de peu à la présidentielle.

En Islande, pendant quatre ans,  la capitale, Reykjavik, a été gérée par Jon Gnarr. Humoriste connu pour se moquer de la politique, il crée un parti satirique. Son programme prévoyait la construction d'un Disneyland près de l'aéroport, la distribution de serviettes gratuites dans les piscines municipales. Il est élu grâce à un engagement écolo et anticorruption et fini par rendre son mandat. Faut-il présenter Beppe Grillo, fondateur du mouvement 5 étoiles en Italie , pourfendeur de la corruption ? Ancien humoriste virulent anticorruption et dont la formation gère le destin de l’Italie au côté de l’extrême droite Lega. Tiens, encore un dernier ? Là on part de l’autre côté de l’Atlantique. Jimmy Morales, président du Guatemala qui pendant 20 ans a animé une émission humoristique et dont le slogan de campagne était : "Je vous ai fait rire pendant 20 ans, je ne vais pas maintenant vous faire pleurer". Des rires enregistrés pour tous, il fallait y penser.

Le rapport entre tous ces humoristes politiques ? Le contexte de corruption contre lequel ils se dressent, une classe politique décrédibilisée... et peu d’idées, si ce n’est les référendums. Tous sauf Beppe Grillo ont joué le rôle d’un président dans une fiction et s’en sont servi pour perturber les électeurs. À noter aussi que contrairement à Reagan et Schwarzenegger, tous les deux républicains et anciens comédiens, ces humoristes se sont présentés sous leurs propres couleurs. Sous l’Ancien Régime, le bouffon était le seul à pouvoir critiquer le souverain. Mais quand le souverain est un bouffon, qui le critique ? Vu la tendance, le second tour de la présidentielle opposera Norman à Cyril Hanouna avec en 3e homme Jean Lassale. Avons-nous vraiment hâte ? 

 Volodymyr Zelensky, élu président de la République en Ukraine, le 21 avril 2019. 
 Volodymyr Zelensky, élu président de la République en Ukraine, le 21 avril 2019.  (GENYA SAVILOV / AFP)