Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Tour de France 2019 : la fin des goodies ?

Trop de plastique sur le Tour de France ? Dans une tribune, associations et parlementaires appellent la caravane de la grande boucle à devenir éco-responsable et à cesser de distribuer des produits dérivés pendant les trois semaines de course.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les spectateurs du Tour de France reçoivent des goodies offerts lors du passage de la caravane, à Longwy (Meurthe-et-Moselle).
Les spectateurs du Tour de France reçoivent des goodies offerts lors du passage de la caravane, à Longwy (Meurthe-et-Moselle). (JEFF PACHOUD / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La caravane du Tour de France peut elle devenir éco-responsable ? C’est en tout cas ce que souhaitent 34 députés et six ONG, qui ont publié hier une tribune sur le site du Journal du Dimanche. Ils demandent aux sponsors du Tour de France, qui défilent à chaque étape avant les coureurs, de mettre la pédale douce concernant les objets en plastique. 

En première ligne, les goodies, ces gadgets promotionnels distribués par les sponsors et cette fameuse phrase que connaissent les jeunes enfants "passe la barrière et va chercher une casquette pour pépé" ou encore cette scène, toujours impressionnante, où l'on voit des gens prendre tous les risques pour attraper des mini-saucissons. Quand on à des convictions, on n'a peur de rien.

47 % des spectateurs viennent pour les goodies

Sur la caravane du Tour de France, on estime à 18 millions le nombre de goodies distribués chaque année. Pendant trois semaines, la grande boucle devient donc un continent de plastique à elle toute seule et ce, malgré les efforts de l’organisation pour réduire au maximum l’impact sur l’environnement. Pourtant, les paysages vantés par les commentateurs, le beau pays qui fait la fierté des réalisateurs de France Télévisions, ce clocher au milieu des champs et soudain, un sachet de Haribo s’envolant vers l’horizon, tout cela est très poétique.

Aujourd'hui, on connaît l’impact du plastique sur les campagnes, sur les rivières, sur les animaux, et les goodies y participent. Depuis peu, on bannit les pailles, les objets plastiques des menus de fast-food sont sur la sellette, et cette tribune encourage le spectacle sportif le plus suivi au monde, après les Jeux Olympiques et le Mondial de football, à montrer l’exemple. D’ailleurs, un chiffre ne trompe pas : sur les 10 à 12 millions de spectateurs présent sur le bord des routes, 47 % viendraient uniquement pour la caravane du Tour de France. 

Les véhicules également responsables 

Les grands événements sportifs polluent, c’est un constat sans appel. Sur le Tour de France, il y a le plastique des goodies mais également tous les véhicules qui suivent les coureurs. Même chose pour les autres compétitions. Il faut dire qu'il est difficile pour transporter les athlètes de ne pas utiliser de cars ni de voitures.

D’un coup, le message est alors un peu faussé. Le sport est bon pour la santé, mais pas pour la planète. Il est donc temps d'agir mais, en même temps, attraper des bâtonnets Cochonou sous les roues d’un camion, c’est une certitude, cela maintient en forme.  

RADIO FRANCE

Les spectateurs du Tour de France reçoivent des goodies offerts lors du passage de la caravane, à Longwy (Meurthe-et-Moselle).
Les spectateurs du Tour de France reçoivent des goodies offerts lors du passage de la caravane, à Longwy (Meurthe-et-Moselle). (JEFF PACHOUD / AFP)