Cet article date de plus de trois ans.

Vous en parlerez aujourd'hui. On est tous capables de reconnaître 5 000 visages

écouter (3min)

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une étude britannique démontre qu'en moyenne, on est capable de reconnaître 5 000 visages.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marathon de Paris 2012. (NATHANAEL CHARBONNIER / RADIO FRANCE)

Nous serions capables de reconnaître 5 000 visages, tel est le résultat de la première étude sur le sujet réalisée par des scientifiques de l’université britannique de York. L’étude montre que nous arrivons à traiter quotidiennement des milliers de visages rencontrés dans des lieux très fréquentés, sur nos smartphones, nos écrans de télévision ou au petit déjeuner, Oui, cette personne en pyjama que vous voyez tous les matins, c’est votre fils ! On ne s’en souvient pas facilement mais quand on y réfléchit, c’est terrible de se dire que l’on peut être le 5001e.

Le but de cette étude est de créer la première base de "vocabulaire facial" pour aider au développement de logiciels de reconnaissance faciale de plus en plus utilisés dans les aéroports et les enquêtes criminelles. Afin d’arriver à ce chiffre, les participants ont dû noter les visages dont ils se souvenaient dans leur vie personnelle, ensuite avec des personnes reconnues mais non proches et enfin des célébrités.

Bien entraîné, on pourrait reconnaître tout le monde

 Dans une fourchette allant de 1 000 à 10 000, les participants ont reconnus 5 000 visages en moyenne. Les frères Bogdanov comptent pour 10 et Carla Bruni pour cinq. Silvio Berlusconi est hors-jeux puisqu’on parle de célébrité en vie, non momifiée. Mais, l’étude le met en avant, 40% des visages que le cerveau reconnaît appartiennent à des célébrités.

Chose fascinante, les scientifiques estiment que certaines personnes entraînées à cet exercice pourraient reconnaître un nombre illimité de visages. On imagine que cela peut aider au niveau sécurité mais reconnaître tout le monde, c’est un vrai enfer. Si vous habitez Tokyo avec 13 millions d’habitants, vous connaissez 13 millions de personnes- et là vous changez de nom, désormais on vous appelle Facebook.

Seul intérêt, vous trouverez un emploi facilement dans les rédactions puisque votre aisance à la reconnaissance faciale fera de vous la seule personne à connaître la totalité des ministres d’Edouard Philippe et ça c’est utile. Faites le test aujourd’hui, combien de personnes reconnaissez-vous ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.