Vous le partagerez aujourd'hui, France info

Le bitcoin légitimé par la bourse de Chicaco

Cette nuit, la monnaie numérique controversée a fait son entrée sur une plateforme financière.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo de Bitcoin
Le logo de Bitcoin (ANTHONY WALLACE / AFP)

Le bitcoin, la monnaie numérique présentée souvent à tort comme une monnaie virtuelle, vaudra le 1er janvier prochain 14 696 euros soit 850 de plus qu’aujourd’hui. Pas si virtuelle que ça donc. C’est la bourse de Chicago qui le dit. Cette place financière américaine a inauguré hier soir peu avant 21 heures, heure locale, le premier marché à terme autour de la célèbre cryptomonnaie. En clair, on pourra désormais prédire sur sa hausse ou sa baisse future.

Aucune célébration particulière pour l’occasion mais le symbole est fort. Chicago institutionnalise cette devise controversée inventée en 2009 et dont on ne connait toujours pas le véritable nom du créateur. Sa grande spécificité, c’est qu’il s’agit du premier réseau de paiement géré par ses utilisateurs sans autorité centrale, sans tiers de confiance, sans banques. Tout le monde peut se créer un compte, ça ne coûte rien, et vous pouvez alors envoyer votre argent par courriel ou effectuer des paiements à des commerces physiques ou en lignes acceptant les bitcoins. Le coût de ces transactions chiffrées est proche de… zéro. Le taux de la monnaie, sa valeur, réagit selon l’offre et la demande. Tous les bitcoins réunis valent au total 250 milliards de dollars.  

La place de Chicago leur offre donc depuis hier une légitimité en affirmant que le bitcoin est un actif comme un autre : dollar, euro, pétrole, gaz, soja. Les interrogations demeurent pourtant. Les uns parlent de bulle spéculative, les autres d’invention géniale. On peut aussi parler de fièvre. Il y a une semaine, le bitcoin cotait à 9 300 euros, 3 000 de moins il y a un mois.  

Le logo de Bitcoin
Le logo de Bitcoin (ANTHONY WALLACE / AFP)