Vous le partagerez aujourd'hui, France info

Après #MeToo et #balancetonporc, les hommes répondent avec #HowIWillChange

La prise de conscience du problème du harcèlement sexuel fait un petit pas en avant sur le web.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoThomas RozecRadio France

Mis à jour le
publié le

Tweet de Benjamin Law avec la hashtag #HowIWillChange.
Tweet de Benjamin Law avec la hashtag #HowIWillChange. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

Dans un monde où une indignation chasse l'autre de façon quasi-mécanique, sans que ces grands émois populaires n'aient nécessairement d'effet à long terme, il est rare d'assister à un réel changement dans les consciences. C'est pourtant ce qui semble s'amorcer autour du harcèlement sexuel, sujet n°1 de discussion sur le web un peu partout dans le monde depuis une dizaine de jours.

Face à l'indéniable popularité des #MeToo et autres #balancetonporc, une question demeurait en suspens : et ensuite ? Que faire une fois le constat de l'universalité du problème des violences faites aux femmes posé ? Sur les réseaux sociaux, un début de réponse semble poindre, certains promettant déjà de changer d'état d'esprit vis-à-vis des femmes, via un nouveau slogan de ralliement : #HowIWillChange.

De nombreuses voix - masculines - s'étaient élevées, ces derniers jours, pour tenter, souvent très maladroitement, de dire que tous les hommes n'étaient pas des harceleurs ou des agresseurs potentiels. Au-delà de l'inefficacité du procédé étant donné le contexte, la démarche occultait surtout une partie du problème : si bon nombre d'hommes ne sont effectivement pas des prédateurs, tous ont leur rôle à jouer dans l'évolution des mentalités qui aidera à se débarrasser de ces comportements.

Tweet de Benjamin Law avec la hashtag #HowIWillChange.
Tweet de Benjamin Law avec la hashtag #HowIWillChange. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)