Votre France Info, France info

L'affaire Leonarda sur France Info

Jérôme Bouvier, le médiateur de Radio France, a été interpellé suite à l'affaire Leonarda. Le  prénom de la jeune fille a ainsi surgi et occupé l'espace médiatique et politique. Un courriel, entre autres, interroge alors le médiateur sur la "participation avec ardeur à l'hystérie médiatique autour de la situation de Leonarda". Suite à cette correspondance, Céline Asselot et Catherine Laurence répondent au suivi de l'affaire Leonarda sur France Info.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Céline Asselot va d'ailleurs revenir samedi matin dans sa
chronique, la semaine des médias, sur le traitement médiatique de l'affaire
Leonarda. Pour expliquer cet emballement médiatique, la journaliste de France
Info explique que "Leonarda est devenue le visage de l'immigration
clandestine. Cette l'histoire d'une adolescente qui était scolarisée apporte
plus de proximité à cette affaire. Si la machine médiatique s'est emballée,
c'est aussi parce qu'il y a eu beaucoup de réactions politiques. Toutes ces
réactions de responsables politiques ou de ministres ont nourri le traitement
médiatique de l'affaire."
Céline Asselot confirme un emballement
médiatique du, aussi, à la concurrence entre les médias.

Pour sa part Catherine Laurence qui était responsable de
l'antenne de France Info le weekend dernier, avait "pris la décision de
ne pas faire le portrait du père de Leonarda. J'ai choisi de parler du rapport.
Je refusais de stigmatiser le portrait de ce père."
Puis, samedi
dernier, le président de la République intervient à la télévision. "C'est
une surprise"
explique la rédactrice en chef. "Notre
journaliste politique, Olivier Bost, téléphonait à l'Intérieur et à Matignon.
Personne n'en parlait. Puis une info est parvenue via l'AFP à 12h40 annonçant
une future communication du président de la République. Puis nous n'avons pas
eu de nouvelle avant 13h13 et le début de la déclaration de François
Hollande."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)