Cet article date de plus de neuf ans.

Immobilier : la France des propriétaires

écouter (5min)
Ce samedi Mathilde Munos et Hélène Lam Trong reviennent sur une série de reportages consacrés à l'immobilier et plus précisément à la crise immobilière. Les Français vendent moins, achètent moins, et 2012 a été une année noire pour le secteur.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Hélène Lam Trong est allée toute cette semaine à la rencontre des marseillais.

Ventes en
baisse, raréfaction des avantages fiscaux, perte de pouvoir  d'achat
: les
Français ont de plus en plus de mal à devenir propriétaire ou à le
rester.

Peut-on pour
autant parler de "crise de la propriété immobilière" ? Posséder sa résidence
principale est-il toujours un eldorado pour les ménages ? Selon les professionnels tous les indicateurs sont dans le rouge. La fiscalité, le budget des ménages, le volume des ventes,  les commandes dans le neuf, rien ne va plus.

La cité phocénne, capitale de la culture en 2013
, est certes en pleine métamorphose dans certains quartiers, mais le nombre de mises en chantier et le nombre d'entreprises qui travaillent sur les chantiers ont baissé. 

Finalement
Marseille est dans la moyenne nationale.
Comme sur l'ensemble de la  France, on y déplore une chute des ventes de
25% dans le neuf
. Des chiffres déjà inquiétants mais qui sont une véritable
bombe à retardement. Car il peut se passer un voire deux ans entre la vente et
la mise en chantier. C'est mathématique : les conséquences de ces mauvais
chiffres se feront sentir en 2014 et 2015 dans le bâtiment.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.