Cet article date de plus de sept ans.

New Delhi, 45 degrés à l'ombre et pas d'électricité

écouter (5min)
La semaine dernière, le Nord de l'Inde a connu la plus longue canicule des deux dernières décennies. Pendant six jours, New Delhi a suffoqué sous plus de 45°C à l'ombre, ce qui a entraîné d'importants pics de consommation d'électricité pour faire tourner les climatisations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le Parti du Congrès a manifesté dans le quartier de Gondha Chowk contre "le manque de gestion du BJP" face à la canicule et aux coupures d'électricité  © Radio France - Sébastien Farcis)

Le réseau n'a pas supporté la pression. Aujourd'hui encore, des coupures de plusieurs heures ont lieu dans de nombreux quartiers de la capitale. Dans ce pays émergent où les infrastructures de bases restent défaillantes, ces problèmes pourraient s'étendre à d'autres grandes villes. Il y a deux ans, l'Inde avait connu le plus grand black-out du monde : plus de 300 millions de personnes s'étaient retrouvées sans électricité.

 

Un monde d'info / Une panne d'électricité sans précédent a touché l'Inde. Le reportage de Sébastien Farcis
écouter

Ecosse : le "oui" à l'indépendance progresse

 (© Maxppp  Les indépendantistes écossais n'ont pas dit leur dernier mot)

Il ne reste plus que trois mois de campagne avant le référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Le vote aura lieu le 18 septembre 2014.

 

Alors que le "non" semblait se diriger vers une victoire confortable, le "oui" à l'indépendance reprend des couleurs dans les sondages. L'écart est de plus en plus serré et les dernières semaines de campagne s'annoncent passionnantes. Tous les arguments sont mis en avant. Les indépendantistes assurent que l'Ecosse seule serait plus prospère et le camp du "non" met en avant la vulnérabilité d'une Ecosse indépendante. Malgré tout un tiers de électeurs n'ont pas encore fait leur choix.

 

Un monde d'info / Ecosse : le "oui" à l'indépendance progresse. Les précisions de Franck Mathevon
écouter

Al Zubarah, au Qatar, patrimoine mondial de l'humanité

 (Le site d'Al Zubarah, inscrit depuis l'an dernier au Patrimoine mondial de l’Unesco © Qatar Museums Authority ©)

Quels seront les prochains sites inscrits au patrimoine mondial de l'humanité ? Depuis dimanche 15 juin, le comité de l'Unesco est réuni à Doha, au Qatar où il examine une trentaine de sites naturels et culturels, qui ont tous fait acte de candidature.

 

A ce jour, près de 1.000 lieux sont déjà sur la liste de l'Unesco, répartis dans 160 pays. Le Qatar lui aussi a son site, Al Zubarah, une ancienne ville abandonnée mais parfaitement préservée, qui a gagné l'an dernier ses galons de patrimoine de l'humanité.

Un monde d'info / Al Zubarah, au Qatar, au patrimoine de l'humanité. Les explications de Laxmi Lota
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.