Cet article date de plus de neuf ans.

Inde : une élection régionale à portée nationale

écouter (15min)
Au menu de ce Monde d'Info, l'Inde, où une élection locale pourrait bien changer la donne politique au niveau national. Détour ensuite par Bruxelles et son sommet européen, et enfin par le Caire. Les Égyptiens commencent à voter demain sur la future Constitution. Le texte rédigé exclusivement par les islamistes divise profondément le pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
Inde

Nous partons en Inde pour un scrutin régional aux
enjeux nationaux. 37 millions d'électeurs de l'Etat du Gujarat dans le
nord du pays renouvellent depuis hier et jusqu'à lundi le parlement
local.
Le chef du gouvernement du Gujarat depuis 2001, Narendra
Modi, devrait être réélu pour un nouveau mandat. Une popularité
exceptionnelle qui fait de lui l'un des candidats de l'opposition les
plus en vus pour briguer le poste de Premier ministre indien l'année
prochaine. Cependant, l'homme est loin de faire l'unanimité dans le pays.

Belgique

Le sommet européen s'est conclu à la mi-journée, avec une conférence de presse du président Francois Hollande. Supervision bancaire et sauvetage de la zone euro étaient de nouveau au menu des discussions.

Mireille Lemaresquier, envoyée spéciale à Bruxelles. Ce qu'il faut retenir de ce sommet : l'Europe est sauvée selon ses représentants et pour en être certain, la supervision bancaire par la Banque Centrale Européenne est mise en place.
 

Egypte

Les Egyptiens commencent à voter demain sur la future Constitution. Le texte rédigé exclusivement par les islamistes divise profondément le pays, secoué par des manifestations et parfois des violences.

L'un des faits marquants, c'est la présence de nouveaux manifestants, ces Egyptiens qui ne sont pas descendus pour demander le départ de Hosni Moubarak et qui se sont retrouvés en nombre dans les rues. La majorité silencieuse - qu'on accuse d'être proche de l'ancien régime - a brisé le silence, contre le projet de société des islamistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.