Cet article date de plus d'onze ans.

Inde : des cours virtuels à la place de professeurs réels

écouter
On est en Inde aujourd'hui pour parler d'une petite révolution dans l'enseignement : des cours par visioconférence dans des écoles publiques de Bombay. Puis direction le Sénégal pour la première mission des observateurs européens à Dakar à 1 mois de la présidentielle. Mais aussi la Syrie où une délégation de la Ligue arabe se rend samedi à l'ONU.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
Inde

Faire profiter des moyens d’enseignement moderne aux élèves des écoles publiques,  telle est l’intention d’un nouveau projet lancé par la mairie de la mégapole de Bombay, en Inde. Le principe : des professeurs spécialisés font leur cours depuis un studio, et cette leçon est diffusée en direct par visio-conférence dans des dizaines de classes de la ville. ##### Syrie

Une délégation de la Ligue arabe se rend samedi à l'ONU. Le Conseil de sécurité pourrait tenter de voter une résolution.
Hier les monarchies du Golfe ont décidé de retirer leurs observateurs au sein de la ligue arabe. Des observateurs dont la mission a été prolongée d'un mois par les autorités de Damas.

Anouar Malek est Algérien. Il a été l'un des premiers à se rendre en Syrie, avant de dénoncer une mascarade et de quitter le pays.

Sénégal

Une mission d'observateurs de l'Union européenne est arrivée à Dakar. La présidentielle aura lieu dans un mois. C'est la première fois que l'Europe envoie une mission pour surveiller une élection au Sénégal.90 observateurs déployés dans le pays pour assister à la préparation du scrutin, observer son déroulement le jour du vote et jusqu'au second tour.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.