Un monde d'info, France info

Deux Russes escaladent la tour de Shanghaï

La vidéo de deux jeunes Russes qui escaladent la plus haute tour de Shanghai (la 2e plus haute du monde) fait le buzz en Chine. Ces Spidermen sont montés clandestinement jusqu'à 650 mètres sur la tour encore en construction. Leur vidéo a été vue plus de 7 millions de fois.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Visage camouflé, et caméra Go Pro sur la tête, Vadim Makhorov et Vitaliy Raskalov ont choisi le bon soir : celui du réveillon du nouvel an chinois. Le chantier de la tour de Shanghai était désert et aucune alarme ne s'est déclenchée quand le duo a escaladé le mur d'enceinte. En deux heures, les Russes ont monté les escaliers menant au 120e étage, avant d'attaquer au petit matin la partie la plus périlleuse : escalader la grue au sommet la tour.

Les deux Russes n'en sont pas à leur coup d'essai. Ils ont déjà escaladé la pyramide de Kheops en Egypte et la cathédrale de Cologne en Allemagne.

Israël

Le pays risque t-il de faire face à un large boycott, notamment européen, si le processus de paix en cours est un échec ? La question agite le pays depuis le début de l'année car les exemples de boycott (universitaire ou économique) se multiplient.

La question du boycott d'Israël est devenue ces derniers temps très sensible. La preuve, pour la première fois cette semaine, une réunion ministérielle a eu lieu secrètement dans le bureau de Benjamin Netanyahu. Plusieurs ministres s'inquiètent de cette menace de boycott, tout comme une majorité d'Israéliens. Quelle est l'ampleur et la réalité de cette menace ? Comment les patrons s'y préparent-ils ?

Liban

Plusieurs attentats meurtriers revendiqués par des groupes liés à Al-Qaïda ont secoué le pays ces derniers mois, particulièrement dans des quartiers chiites du sud de Beyrouth. C'est là qu'est implanté le Hezbollah, dont les hommes combattent en Syrie aux côtés de l'armée de Bachar el-Assad.

Au Liban, profondément divisé sur la révolte syrienne, les sunnites soutiennent les rebelles, tandis que les chiites défendent en majorité le régime. Ce vendredi, dans la banlieue sud de Beyrouth, les habitants vivent dans la peur de nouvelles explosions.

Reportage Valérie Crova

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)