Cet article date de plus de douze ans.

A Aberdeen, la catastrophe de la station Total créée une onde de choc

Nous allons tout d'abord en Écosse où pour le neuvième jour consécutif, la fuite de gaz de la station Total continue. Puis direction la Syrie, pour voir comment est accueillie la demande de l'émissaire des Nations Unies, Kofi Annan, de fixer une date butoir pour le retrait des troupes militaires. Enfin en Colombie, c'est le soulagement pour dix otages qui viennent d'être libérés par les FARC.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)
Écosse

A Aberdeen, ville pétrolière au nord est de l' Écosse, la catastrophe provoquée par la fuite de gaz de la station Total a créé une véritable onde de choc.

Syrie

Pour l'instant, il semblerait que la demande de démilitarisation formulée par les Nations Unies soit restée lettre morte, le régime syrien envoie au contraire des renforts militaires dans certaines régions.

Colombie

Un grand soulagement pour dix otages, la guerilla colombienne vient de les libérer après 14 ans de captivité pour certains d'entre eux. Les six policiers et quatre militaires étaient les derniers otages détenus par les FARC. Cette libération est une page très importante qui se tourne pour la Colombie.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.