Cet article date de plus de huit ans.

Françoise Héritier : "Le voile : le moyen d'enfermement des femmes"

écouter
Françoise Héritier est anthropologue, ethnologue, professeur honoraire au Collège de France. Durant toute sa carrière, elle s'est intéressée aux alliances matrimoniales et aux systèmes de parenté. Elle s'est aussi penchée sur les différences des sexes et sur notre système de pensée, qui repose sur le principe de la domination masculine.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Dans la première partie de cet entretien, Françoise Héritier revient sur
son engagement féministe et l'action des Femen qui évoque, pour elle,
certaines pratiques de tributs africaines et parle de la question du voile
islamique intégrale :

"Le voile a été le moyen de l'enfermement des
femmes.
"

Dans la deuxième partie, Françoise Héritier explique pourquoi
elle adhère totalement à la théorie du genre, selon laquelle la
masculinité et la féminité ne seraient pas des états naturels mais des constructions psychologiques et culturelles.
Notre invitée y voit des preuves chez les Africaines, mais aussi chez les
footballeurs...

Enfin, Françoise Héritier nous livre sa passion pour les
mots et le langage. Le langage est ce qui permet le vivre ensemble, la
base de notre tissu social. Elle s'amuse avec les "lieux
communs
", ces expressions toutes faites, ces raccourcis fulgurants pour la
pensée émotionnelle et  retrouve l'étonnement de l'enfance face aux mots.

►►►Son dernier livre : Le goût des mots, chez
Odile Jacob

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.