Cet article date de plus de huit ans.

Eric Cheysson : "Nous sommes bien décidés à rester en Afghanistan"

écouter (5min)
Eric Cheysson est chirurgien vasculaire au Centre Hospitalier de Pontoise. Président de la Chaîne de l'Espoir, l'une des première ONG française, il a publié en 2012, Au coeur de l'Espoir, chez Robert Laffont.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Créé en 1988 par le professeur Alain Deloche, La Chaîne de
l'Espoir
est devenu l'une des première ONG française. Elle s'est fixée pour
mission de permettre aux enfants des pays pauvres d'avoir un accès aux soins
médicaux et chirurgicaux. Chaque année la Chaîne soigne ainsi plus de 5.000
enfants en France mais aussi dans leurs pays. Mais la particularité de cette
association, c'est aussi d'aider les pays en voie de développement à se prendre
en charge et aide à la formation du personnel médical.

En Afghanistan, la Chaîne de l'Espoir a ainsi construit un
hôpital aux normes européennes où sont quotidiennement opérés des enfants. Les
chirurgiens sont français mais désormais également afghans.

Dans cette interview, Eric Cheysson évoque le nouveau visage
de ce que doivent être selon lui les "humanitaires". "Les ONG
sont le poil à gratter de la démocratie,
" rappelle-t-il. Il y parle des
incertitudes sur la situation afghane mais réaffirme sa confiance en l'avenir
de ce pays. Enfin il évoque les difficultés financières que rencontrent aujourd'hui
toutes les ONG. Aujourd'hui, martèle-t-il, grâce aux petits dons nous sauvons
des enfants.

Site de l'opération : 24 jours pour sauver les enfants de notre liste d'attente

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.