"Squid Game", la cryptomonnaie inspirée de la série : une arnaque à trois millions de dollars

écouter (3min)

Une cryptomonnaie nommée opportunément "Squid", dérivée de la série sud-coréenne, a été lancée mi-octobre. Elle remporte un succès fou. Sa valeur s'envole pendant quelques jours, avant de s'effondrer. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une scène de la première saison de "Squid Game" en Corée du Sud.  (YOUNGKYU PARK / NETFLIX)

Des profiteurs ont voulu surfer sur la série phénomène "Squid Game" en lançant une cryptomonnaie à son nom. Problème : ils sont partis avec la caisse. Ce n'était en fait qu'une vaste arnaque. 

Après 23 jours de diffusion, plus de 130 millions de personnes dans le monde, avaient déjà vu les neufs épisodes de la série sud-coréenne. Pour ceux qui seraient passé à côté, pour résumer, c'est la série qui brise l'innocence des jeux de notre enfance. On éloigne les enfants, la série est interdite au moins de 16 ans.

Dans "Squid Game", des centaines de personnages participent à un concours de  "jeux d'enfants". Les perdants sont tués, le gagnant devient millionnaire. Devenir riche, c'était peut-être l'ambition également de tous ces particuliers qui ont investi dans la cryptomonnaie nommée opportunément "Squid", reprenant le visuel de la série "rond-triangle-carré", sans l'accord de Netflix ou des auteurs. Le Squid a été lancé le 21 octobre et a remporté un succès fulgurant. Le prix de départ a été fixé à 0,7 dollar, lundi 1er novembre l'unité valait 2 856 dollars. Jackpot ?

La valeur du Squid s'effondre

De 2 856 dollars le Squid est passé à 0,003 dollars en quelques heures. Sur la plateforme spécialisée CoinMarketCap, ça remonte un peu. En milieu d'après-midi, le 3 novembre, il était autour 0,015 dollars, très loin du sommet précédent. 

Sur ce site, un message appelle à "l'extrême prudence". Des investisseurs avaient prévenu qu'ils n'arrivaient plus à vendre leurs Squid ou les échanger contre d'autres cryptomonnaies ou des dollars. Le site internet des créateurs n'est plus fonctionnel,  il était par ailleurs bourré de fautes d'orthographe. Les comptes sur les réseaux sociaux ont été restreints. Et pourtant, ce sont bien des retraits massifs de Squid qui ont provoqué l'effondrement de sa valeur. 

Le "Rug Pull" : une arnaque assez courante 

Selon Gizmodo, un site américain de référence, spécialisé dans les nouvelles technologies, tout cela porte un nom : "Rug Pull". Si on traduit : "on retire le tapis sous les pieds des investisseurs". C’est une pratique malheureusement assez connue : les créateurs de cette monnaie numérique ont vendu tous leurs actifs avant de disparaître. Au passage, ils ont empoché plus de trois millions de dollars selon Gizmodo qui conclut son article assez sobrement : "Désolé les gars ! Vous venez de vous faire arnaquer !"

Début octobre, le Fonds Monétaire International (FMI) a reconnu que les cryptomonnaies offrent beaucoup d'opportunités : des paiements rapides et faciles, des services financiers innovants. La valeur marchande totale de tous les actifs cryptographiques a dépassé les 2 000 milliards de dollars en septembre soit une multiplication par 10 depuis début 2020. Mais le FMI insiste sur "les risques liés à la protection des consommateurs". Il évoque une surveillance "limitée et inadéquate". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.